Sommaire
Article publié le 11/05/2020 à 03:30 | Lu 1650 fois

Fiasco pour les masques pour personnes âgées de la Mairie de Paris




Tout partait d’un bon sentiment, mais apparemment, le résultat n’est pas au rendez-vous. Ainsi, les masques que la Mairie de Paris avait prévu de distribuer aux personnes âgées et fragiles semblent être d’une piètre qualité et de surcroit, difficiles à attacher.


Alors que l’on se déconfine petit à petit, il va falloir sortir couvert d’un masque. Après de longues semaines de confinement et d’isolement, il ne faudrait pas que l’épidémie reparte en flèche avec le déconfinement et un retour à une vie quasi-normale.
 
De fait, un masque ça sert à éviter de contaminer les autres (c’est pour ça qu’en Asie, ils en portent systématiquement dès qu’ils sont malades), mais cela sert aussi, en cas de pandémie comme celle que nous connaissons actuellement, à éviter d’être contaminés.
 
Dans cet esprit, on comprend bien que si tout le monde en porte, cela réduit fortement les risques de contaminations ! Il faut savoir qu’en gros, un masque FFP2 vous protègera à 95% et le plus mauvais des masques en tissu à 50%. Mais en moyenne, ils protègent à 60/70%, ce qui n’est pas si mal.
 
Et comme la France manque cruellement de masques, la maire PS de la capitale, Anne Hidalgo, s’était engagée à distribuer gratuitement un masque à usage unique pour les plus de 2 millions de Parisiens, et notamment aux personnes les plus fragiles (âgées de plus de 70 ans, souffrant d’un handicap ou d’une maladie chronique…).
 
Oui mais voilà, alors que les masques (pourtant « brevetés par la Direction générale des armements ») viennent d’arriver dans les mairies, l’accueil n’a pas été des plus favorables. En effet, selon de nombreux maires d’arrondissements, principalement de l’opposition, ces masques seraient fragiles, de mauvaises qualités et seraient de surcroit difficiles à attacher (dotés de trois lanières, il faut faire trois nœuds) donc pas adaptés aux ainés.
 
"Je ne comprends pas que la Ville de Paris ait passé une telle commande pour des seniors. Encore faut-il qu'ils arrivent à l'enfiler : comprendre comment on découpe son masque, l'attacher avec trois lanières qui se déchirent facilement... On n'est pas à la hauteur de l'enjeu sanitaire : il y a un raté de la mairie de Paris sur cette livraison", affirme sur France Bleu Geoffroy Boulard, maire du 17ème arrondissement.
 
Sur ce, la Mairie de Paris a décidé de faire machine arrière et de retirer ces masques. A la place, l’édile promet de distribuer 250.000 masques chirurgicaux dès mardi. Sinon vous pouvez toujours fabriquer le votre en tissu…