Sommaire
Article publié le 05/11/2018 à 01:00 | Lu 847 fois

Exposition Corps et sport à la Cité des sciences et de l'industrie

Depuis le 16 octobre 2018, la Cité des sciences et de l’industrie propose une grande exposition (1200 m2) intitulée « Corps et sport » en partenariat avec l’Inserm. Un bon moyen de garder en tête, que le sport, c’est bon pour la santé et que c’est un excellent moyen de permettre de vivre mieux et plus longtemps en santé.


Le module Corps et sport de cette exposition permet de comprendre comment nos organes réagissent lors d’un exercice physique. Pour ce faire, deux mannequins représentant des coureurs (un homme et une femme) autour desquels défilent des audiovisuels montrent qu’une cascade d’événements se succède au niveau des systèmes respiratoire, circulatoire, musculaire et nerveux.
 
Il est important d’en comprendre les mécanismes physiologiques pour optimiser l’entraînement des sportifs, éviter les excès, corriger les mauvaises pratiques. Le sport est donc un grand laboratoire contribuant au progrès de nos connaissances sur le corps et le cerveau humains.
 
Les bénéfices et les risques du sport, fresque murale graphique avec mapping vidéo, apporte des informations sur les bienfaits et méfaits du sport et propose aux visiteurs quelques conseils pratiques pour une meilleure pratique des activités physiques et sportives.
 
Les études scientifiques montrent que la pratique régulière d’une activité physique, même modérée, influe sur l’état de santé, à tous les âges de la vie : moins de mortalité précoce, une croissance harmonieuse, des personnes âgées plus autonomes…
 
Elle participe à la prévention de certaines maladies chroniques (cancer, maladies cardiovasculaires, diabète…) et a un impact positif sur d’autres (obésité, diabète de type 2, maladies neurologiques, rhumatismales et dégénératives, anxiété, dépression…).
 
Pour autant, ce dispositif sensibilise le public, également, au revers de la médaille : une activité physique pratiquée de manière excessive peut entraîner différents problèmes, traumatiques et psychologiques. Si le sport est bon pour la anté, il doit être pratiqué de façon adaptée, selon les possibilités de chacun (surtout après 50 ans), car le sport intensif n’est pas sans risques.
 
Des études le confirment : les Français sont trop sédentaires. Même quand ils s’adonnent à des activités sportives ou physiques pendant leurs loisirs, la plupart ne font que très peu d’exercice au quotidien, et la majorité n’atteint pas le seuil
 
Cette évolution vers la sédentarité est inquiétante. Médecins et chercheurs sont unanimes : pour protéger sa santé, il faut bouger ! Le film documentaire fictionnel Bouger plus, vivre mieux donne les clés pour comprendre le problème de santé public méconnu lié à la sédentarité et au manque d’activité physique à partir des dernières études médicales et scientifiques.
 
Présentée sur un espace de 1 200 m2, l’exposition décrypte le lien entre le sport et le corps dans une large acception, physique comme psychologique. Elle s’intéresse autant à l’athlète de haut niveau qu’au sportif amateur et joue la carte de l’expérience : le visiteur se teste, évalue ses performances physiques, techniques ou tactiques ainsi que sa concentration, son équilibre ou sa coordonation.
 
Les mécanismes généraux du corps en mouvement, les notions de dépassement de soi ou d’esprit de compétition, les bénéfices et risques du sport sont abordés. L’exposition s'intéresse également au handisport, activité toujours plus reconnue, en loisir comme en compétition.
 
Phénomène scientifique, social et médiatique, le sport est traité dans ses aspects positifs comme dans ses dérives.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 01:00 Combattre la fatigue avec la chiropraxie