Sommaire
Article publié le 06/04/2018 à 05:59 | Lu 465 fois

Domaine Castel et Rosés Cavalier

Est-ce l’arrivée du printemps qui déclenche l’envie d’un rosé à une table ensoleillée ou ce verre embué qui décrète la fin de l’hiver, peu importe, les rosés nouveaux s’installent chez les cavistes et s’invitent à l’heure de l’apéritif. Cette année, la maison Castel est bien présente avec sa collection de Château Cavalier.


Entièrement constitué de Côtes de Provence, le vignoble Château Cavalier situé au cœur du massif des Maures ne produit que des vins rosés. En tout, 132 hectares où l’on trouve réunis grenache, cinsault, syrah, rolle, mourvèdre, cabernet-sauvignon et carignan.
 
Les quatre premiers cépages sont majoritaires dans l’assemblage du Château Cavalier. Une exposition plein sud et particulièrement venteuse participe à la bonne vinification du Château Cavalier. Attentif à l’impact de l’agriculture sur l’environnement, la maison Castel a mis en place dans ce vignoble des Côtes de Provence une viticulture raisonnée qui a été certifiée et répond aux exigences du label Terra Vitis. Cela depuis 2012.
 
Dans ce vignoble, le groupe Castel produit quatre rosés dont les tarifs s’échelonnent de 7 à 17 Euros que l’on retrouve dans deux circuits de distribution différents. Disponible uniquement en grande surface et vendu aux alentours de 7 euros, le « Terre de Provence »  intègre dans son assemblage de l’ugni-blanc et de la clairette blanche qui complètent le cinsault majoritaire, le grenache et le mourvèdre.
 
A 9 euros et disponible chez les cavistes, le « 360 » de Cavalier offre un rapport qualité/prix intéressant. Flatteur au nez et en bouche, ce rosé sera parfait pour les barbecues de l’été. Dans un registre différent, la cuvée Marafiance et le Grand Cavalier, vendus respectivement 12 et 17 euros.
 
Avec une majorité de grenache (52%) pour le Marafiance et de syrah (57%) pour le Grand Cavalier, ces vins bénéficient d’un élevage attentif. Une teinte rose pâle pour le Marafiance, rose soutenu pour l’autre, élégants en bouche avec des notes de pamplemousse et de minéralité ils conviennent parfaitement l’un et l’autre pour des poissons grillés, des asperges et des viandes au barbecue. Des vins d’été qui ne manquent pas d’élégance.
 
Joël Chassaing-Cuvillier