Diabète et fêtes de fin d'année : un menu de Noël pour concilier plaisir et équilibre alimentaire

Repas riches et copieux, alcool, douceurs salées et sucrées... Les fêtes de fin d’année peuvent être une source de préoccupation et de tentation pour les patients diabétiques. Pour permettre à ces personnes de profiter de cette période en toute sérénité, Roche Diabetes Care France a élaboré une idée de menu à la fois sain et gourmand et ce, pour tous les convives.





On le sait, pour gérer au mieux le diabète de type 2, il est essentiel d’avoir une alimentation équilibrée et une activité physique régulière. A ce titre, de nombreux patients diabétiques appréhendent les fêtes de fin d’année, leurs repas trop longs et souvent trop riches de même que les nombreux excès qui y sont associés.

Une entrée raffinée pauvre en glucides

Aliment prisé des repas de fin d’année, la coquille Saint-Jacques est une alliée de choix en cas de diabète. Pauvre en matières grasses et en glucides, mais également riche en protéine, avec son goût subtil, ce produit de la mer permet de réaliser des recettes festives qui feront l’unanimité.

Un plat traditionnel

Vedette traditionnelle du repas de Noël, la dinde est une viande blanche maigre et peu calorique quand elle est cuisinée avec peu de matières grasses. Associée aux marrons -aliments riches en fibres qui retardent l'absorption des glucides- la dinde devient un mets hivernal et festif qui ravira petits et grands.

Un dessert léger

Après un long repas, les fruits permettent de finir sur une note sucrée et légère. À la fois fraîche et fondante, la poire pochée aux épices est un dessert sans matière grasse et avec une quantité de sucre modérée devrait avoir peu d’impact sur la glycémie. En fin de repas, l'absorption des glucides est ralentie.
 
Par ailleurs et pour célébrer cette fin d’année 2022 en toute tranquillité, Laurie Dos Santos (diététicienne et formatrice chez Roche Diabetes Care France) partage ces deux astuces :
 
Privilégier la cuisine faite maison et équilibrée

Les repas de fêtes impliquent généralement des plats très caloriques, très salés, trop sucrés. Préparer les menus soi-même permet de contrôler les quantités de sucre et de matière grasse et de compenser les écarts éventuels.
 
Modérer sa consommation d’alcool

Noël et le Jour de l’An peuvent rapidement être synonymes d’excès, il faut veiller à être raisonnable. L’alcool apporte beaucoup de calories, il est donc à consommer avec modération que l’on soit diabétique ou non.

Éviter la consommation d’alcool à distance des repas et à jeun, du fait du risque d’hypoglycémie. Accompagner toujours l’apéritif alcoolisé avec des aliments contenant des glucides (exemples : biscuits apéritifs, canapés, feuilletés…).
 
Enfin, n’hésitez pas à aller vous promener après un repas un peu riche, et si possible faites une activité physique plusieurs fois par semaine afin d’améliorer l’efficacité au long cours de votre traitement. À pratiquer sans modération donc !


Article publié le 09/12/2022 à 01:00 | Lu 5993 fois




Twitter
Facebook