Sommaire
Article publié le 29/05/2019 à 03:24 | Lu 988 fois

De l'importance de la prévention du diabète par Jean-François Thebaut

Le diabète de type 2 répond à un enjeu de prévention primaire majeur : c’est une maladie dont la survenue peut être évitée et l’évolution corrigée par des mesures de modifications comportementales en théorie simples mais précoces, constantes et de fait, difficiles à faire adopter dans le temps. Par Jean-François Thebaut, administrateur et expert prévention de la Fédération Française des Diabétiques.


Activité physique régulière, alimentation adaptée en évitant les produits sucrés et les aliments transformés, conduites addictives associées, notamment avec une réduction de la consommation d’alcool et de tabac.
 
Cette éducation à la santé doit être promue à tous les niveaux : dès l’école puis tout au long de la vie. Des temps spécifiques peuvent être l’occasion de sensibiliser à la prévention : chez les femmes lors de la grossesse et les campagnes de sensibilisation comme la Semaine nationale de prévention du diabète, qui sont l’occasion pour chacun de mesurer et prendre conscience de son risque de diabète avec le test Findrisc.
 
Aujourd’hui les études montrent que l’espérance de vie d’une personne diabétique bien équilibrée rejoint celle d’un individu non diabétique : c’est dire toute l’importance d’avoir une politique de prévention active et résolue.
 
Pour sa 8ème édition de la semaine nationale de prévention du diabète qui aura lieu du 7 au 14 juin 2019 dans toute la France, la Fédération Française des Diabétiques a choisi de mettre l’accent sur le lien entre le diabète et les maladies cardiovasculaires, et de rappeler l’importance de l’équilibre alimentaire et de l’activité physique régulière.