Sommaire
Article publié le 27/01/2020 à 03:00 | Lu 4368 fois

Crowfunding immobilier : l'essentiel à savoir à propos de ce nouveau type d'investissement




Vous souhaitez savoir ce qu’est le crowdfunding immobilier et comment il fonctionne ? Lisez donc cet article qui vous explique dans le détail, le spécificités de ce nouveau type de placement !


Le crowdfunding immobilier c’est quoi et comment ça marche ?
Nouveau type de placement arrivé en France vers 2011, le crowdfunding immobilier ou immobilier participatif, gagne de plus en plus du terrain. Soumis à la règlementation de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), cette solution basée sur l’investissement implique, il faut l’admettre, une notion de risque, ainsi que des gains, non pas tributaire de la bourse, mais du marché immobilier.
 
Le crowdfunding immobilier, c’est quoi ?
Le financement participatif immobilier est une opération de co-investissement, avec un ou plusieurs promoteurs immobiliers, sur des programmes allant des logements de bureaux, aux logements sociaux, en passant par des locaux commerciaux. Limité dans le temps, l’investissement en crowdfunding immobilier a une période de souscription, de même qu’une échéance.
 
Toute personne physique ou morale peut envisager un investissement sans aucun problème. C’est à dire qu’un chef d’entreprise peut par exemple, envisager le financement participatif immobilier pour placer sa trésorerie d’entreprise. En règle générale, ce concept intègre deux types de projets dans le domaine de l’immobilier. Il s’agit d’une part du financement de projets de construction et de rénovation, et d’autre part, de projets d’achat et de location.
 
Comment fonctionne le financement participatif immobilier ?
Investir en financement participatif immobilier suppose le suivi d’un processus. La mise en œuvre de l’investissement en crowdfunding immobilier est effectuée par un promoteur immobilier, qui pour se lancer dans un programme de construction, doit immobiliser des fonds propres de l’ordre de 20% du montant total du programme concerné.
 
Jusqu’à la livraison du projet et la vente du dernier lot, les fonds seront donc bloqués. Pour le promoteur, il s’agit donc d’un investissement conséquent, qui limite sa capacité à s’engager sur plusieurs programmes, étant donné que les fonds propres d’une société ne sont pas illimités. Ces fonds lui permettront le financement de son opération auprès d’une banque, via un crédit.
 
Via une plateforme web dédiée, les internautes investissent sur le projet, de sorte que lorsque le financement est bouclé, les travaux puissent débuter. De fait, l’une des spécificités du crowdfunding immobilier est de permettre l’aboutissement des projets. Attention cependant, cela ne veut pas dire que chaque investisseur est copropriétaire du bien sur lequel il a placé son argent.
 
En effet, ce n’est qu’au moment où les ventes ont été actées avec intérêts, que le retour sur investissement est réellement constaté. Il est toutefois possible que l’investisseur devienne propriétaire du bien. Dans ce cas, il encaisse les loyers issus de la mise en location.
 
Vu ainsi, en quoi le financement immobilier participatif est-il intéressant ?
Aujourd’hui, investir en crowdfunding immobilier est une pratique qui prend de l’ampleur. Désormais, dans quoi investir n’est plus la préoccupation majeure, tant les possibilités existent en matière immobilière. C’est surtout le niveau élevé de rendements proposé par ce type d’investissements qui suscite l’intérêt. Ils sont de l’ordre de 7 à 10% l’an, sans considération de la fiscalité applicable aux plus-values. Il s’agit de rendements bruts, dont le taux ne peut être directement comparé aux rendements d’un PEL ou d’un livret A par exemple.
 
En outre, il faut aussi dire qu’investir en financement immobilier participatif est aussi avantageux, au regard de la courte durée d’engagement de ce type d’investissement. Généralement en crowdfunding immobilier, ce sont des projets de financement qui s’étendent sur 2 à 3 ans, garantissant ainsi aux investisseurs, la récupération de leur mise sans avoir à atteindre les durées classiques de 5 à 8 ans, caractéristiques d’un placement immobilier réellement rentable. A noter que la somme minimale à injecter est fonction des plateformes, et se situe entre 100 et 5.000 euros.
 
Quels sont les autres avantages de ce type d’investissement ?
Outre les avantages précédemment évoqués, investir en financement immobilier participatif revêt d’autres intérêts. Indépendamment du fait qu’il s’agisse d’un investissement à court terme, il faut également considérer le fait qu’il s’agit d’un investissement sans contraintes. Le crowdfunding immobilier est en réalité un mode d’investissement dématérialisé, étant donné que l’investisseur ne fait pas à proprement parler, l’achat d’un bien immobilier.
 
De plus, l’investisseur en immobilier participatif participe au financement de l’économie réelle, autrefois réservé à une élite fortunée et à des professionnels. Il s’agit par ailleurs d’un investissement accessible. Pour peu d’en avoir les moyens, toute personne désireuse d’investir en immobilier participatif peut le faire. Désireux d’en savoir plus sur cet investissement immobilier ? Visitez cette page.