Sommaire
Article publié le 09/04/2020 à 05:06 | Lu 2483 fois

Covid-19 : l'Assurance retraite adapte son offre au service des retraités les plus fragiles




La pandémie impacte notre quotidien dans tous les domaines. Ainsi, petit à petit, institutions, commerces, services publics, etc. s’adaptent à cette situation inédite et qui risque de s’installer dans la durée… Dans ce contexte, l’Assurance retraite a adapté son offre d’action sociale au service des retraités les plus fragiles. Détails.


L’Assurance retraite, « le » service public français de la retraite de la Sécurité sociale, a décidé d’adapter son offre d’action sociale (relativement large d’ailleurs) qui vise à préserver le vieillissement actif et en bonne santé des retraités les plus fragiles.
 
Naturellement, et on le comprend facilement, les actions collectives de prévention comme les ateliers ou les forums sont suspendues pendant toute la durée du confinement, c’est logique ! Toutefois, d’autres offres plus adaptées à cette période où l’on doit rester chez soi, sont proposées. En voici les principales.
 
Pour tous les retraités en situation de fragilité et/ou isolés, l’Assurance retraite assure la continuité des aides perçues actuellement, en partenariat avec les fédérations d’aides à domicile.
 
A noter que des priorités ont été mises en place, notamment la réalisation des actes essentiels de la vie quotidienne auprès des personnes en situation de handicap ou bénéficiaires de l’APA, mais également les sorties d’hospitalisation des retraités et les services de portage de repas à domicile des retraités les plus fragiles relevant de l’action sociale extra-légale des caisses de retraite.
 
L’organisme propose aussi sur son site web, toutes les offres de prévention à domicile gratuites, faciles d’utilisation, qui permettent de lutter contre l’isolement des retraités et favoriser leur bien-être. Vous trouverez ainsi des programmes d’activités, des visites virtuelles de musées, des jeux, des conférences et des webinaires, des réseaux sociaux adaptés aux seniors… Bref, tout ce qui permet de rester actif et de communiquer.
 
Point important : afin de maintenir le lien social avec les ainés confinés, l’organisme a mis en place une campagne d’appels téléphoniques visant à écouter et accueillir les inquiétudes, à mettre en place, le cas échéant, une orientation de niveau 2 (en cas de rupture ou de risque de rupture de droits ou de situation de détresse avérée par exemple).
 
Pendant cette période, la protection du personnel (et c’est bien normal) est également un des enjeux majeurs de l’Assurance retraite. Après avoir priorisé les interventions et prestations essentielles, certaines procédures sont adaptées pour répondre aux conséquences de la crise et du confinement.
 
Par exemple, les évaluations des demandes d’aides, auparavant réalisées à domicile, suivent un circuit temporairement différent : la caisse régionale s’appuie dorénavant sur les informations renseignées dans le formulaire de demande d’aide. Si besoin, ces informations sont complétées par un entretien téléphonique réalisé par une structure évaluatrice afin d’apporter une réponse à la demande.