Sommaire
Article publié le 05/05/2020 à 05:09 | Lu 1543 fois

Compléments alimentaires : attention aux plantes qui peuvent perturber nos défenses immunitaires




En ces temps de coronavirus, on peut être tentés d’essayer de renforcer nos défenses immunitaires grâce aux plantes et aux compléments alimentaires… Toutefois, l’Anses* met en garde contre la consommation de certains produits qui peuvent contenir des actifs susceptibles de perturber nos défenses naturelles pour lutter contre les infections comme le Covid-19.


Ce n’est pas un scoop, de nombreuses plantes contiennent des principes actifs qui permettent de soigner ou soulager nos douleurs ; le saule par exemple, peut faire baisser la fièvre. A ce titre, elles sont intégrées dans de nombreux compléments alimentaires…  
 
Oui mais voilà, en ces temps de coronavirus, ces compléments santé naturels peuvent avoir des effets négatifs en ce sens qu’ils peuvent « cacher » des symptômes graves et compliquer à terme, la lutte de notre corps contre les Covid-19 !
 
Bref, en pensant renforcer son système immunitaire, on aggrave notre situation. C’est dans cet esprit que l’Anses met en garde contre l’utilisation de certains compléments alimentaires en ces temps de pandémie, notamment ceux avec des plantes contenant des dérivés de l'acide salicylique (analogues de l'aspirine) : le saule ; la reine des prés ; le bouleau ; le peuplier ; la verge d'or ou encore, les polygalas.
 
L’Anses met aussi en garde contre des plantes contenant des anti-inflammatoires végétaux bien connus : l'harpagophytum ; les échinacées ; le curcuma ; la réglisse ; la griffe du chat (appelée aussi liane du Pérou) ; les plantes des genres Boswellia et Commiphora (connues pour leurs gommes-oléorésines appelées « encens » et « myrrhe »).
 
Donc si vous consommez ce type de compléments alimentaires (très courants chez les seniors souvent atteints de pathologies inflammatoires) dans un but préventif, il faut immédiatement suspendre la consommation de ceux contenant ces plantes dès l'apparition des premiers symptômes du Covid-19 !
 
*L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses)