Sommaire
Article publié le 16/10/2018 à 06:19 | Lu 1504 fois

Comment optimiser son patrimoine immobilier quand on est senior

Pour beaucoup d’observateurs, la solution au problème du bien vieillir des seniors -financement de la retraite et de la dépendance- passe par leur patrimoine immobilier. Oui mais voilà… Comment mobiliser ce patrimoine que représente la résidence principale quand on est un senior ? Voici quatre solutions possibles, avec chacune leurs avantages et leur revers de la médaille.


Selon l’INSEE, pratiquement les trois-quarts (73%) des plus de 65 ans sont propriétaires de leur résidence principale, un patrimoine d’une valeur globale estimée… à plus de 3.700 milliards d’euros !
 
Dès lors, il peut être tentant de puiser dans ce stock d’épargne colossal, d’autant plus que les seniors sont de plus en plus confrontés à un effet-ciseaux dans leur vie quotidienne : baisse des retraites en termes relatifs – la désindexation a été confirmée il y a quelques jours par le Premier Ministre pour 2019 et 2020 - et a contrario hausse de nombreuses dépenses, y compris fiscales.
 
Plusieurs solutions sont envisageables quand on souhaite retirer des liquidités de son patrimoine immobilier tout en continuant à vivre chez soi. Le point avec Monetivia. 

​1. Vendre son logement et racheter plus petit

Comment optimiser son patrimoine immobilier quand on est senior
L’une des solutions permettant de trouver des liquidités, quand on est propriétaire de sa résidence principale, consiste à vendre son bien et racheter un bien plus petit, donc moins cher. La différence nette entre le prix de vente et d’achat permet de reconstituer un patrimoine liquide, qui une fois placé générera des revenus complémentaires.

​2. S’endetter en donnant sa résidence en garantie

Comment optimiser son patrimoine immobilier quand on est senior
Le prêt viager hypothécaire (PVH) permet d'emprunter une somme d'argent en contrepartie d'une hypothèque donnée sur un bien immobilier. Au décès de l'emprunteur, l'organisme financier se rembourse en revendant le bien immobilier mis en garantie.
 
Le PVH est une solution onéreuse. Le taux d’intérêt pratiqué est souvent élevé (4,60% aujourd’hui au Crédit Foncier). Par ailleurs, un effet boule de neige se produit consistant en une accumulation rapide des intérêts à payer. En effet, les intérêts sont capitalisables, c’est-à-dire que le débiteur paie chaque année des intérêts sur les intérêts accumulés les années précédentes.

​3. Vendre son bien en viager (quand on n’a pas d’enfants)

Comment optimiser son patrimoine immobilier quand on est senior
La vente en viager consiste à vendre son logement tout en continuant à l’occuper (via un usufruit ou un droit d’usage et d’habitation), en échange du versement mensuel d'une rente pendant toute la durée de vie du vendeur appelé crédirentier. Un apport initial (bouquet) est le plus souvent demandé en complément.

​4. La vente avec valeur et usages garantis (pour les seniors avec enfants)

Comment optimiser son patrimoine immobilier quand on est senior
La vente avec valeur et usages garantis s’adresse avant tout aux seniors qui ont des enfants (soit la grande majorité des cas). Ce schéma permet de vendre son bien en ayant d’une part la garantie de pouvoir rester chez soi à vie, d’autre part la garantie que la valeur perçue à l’issue de l’opération sera toujours proche de la valeur du bien immobilier vendu.
 
Concrètement, le senior vend la nue-propriété de son bien et perçoit un capital. Il reste vivre chez lui et en cas de décès prématuré ses enfants perçoivent un capital complémentaire, versé par l’acheteur. Ce dernier y trouve son compte car symétriquement il est protégé par une assurance si le vendeur continue à occuper les lieux au-delà d’une certaine durée définie au départ.






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 02:05 Les seniors préfèrent toujours le cash