Sommaire
Article publié le 05/07/2019 à 11:55 | Lu 1270 fois

Comment obtenir le remboursement d'un renouvellement anticipé d'aides auditives ?

Actuellement, la Sécurité sociale prend en charge une partie des coûts liés à l’achat et à l’entretien d’une prothèse auditive si celle-ci a été prescrite par un médecin. Cependant, la loi sur la question est aussi très stricte en matière de renouvellement.


Ainsi, il n’est possible d’obtenir un remboursement que sur un renouvellement tous les quatre ans, chaque oreille étant considérée indépendamment. Cependant, on peut obtenir un renouvellement sous certaines conditions.
 
Comment obtenir un renouvellement tous les deux ans
En matière de prothèses auditives, il faut bien prendre en compte l’indépendance des deux oreilles. Une dégradation de l’ouïe est rarement uniforme et le délai de quatre ans entre chaque renouvellement concerne chaque oreille indépendamment. De même, quand vous souhaitez faire baisser ce délai à deux ans. Pour cela, il faut alors remplir deux conditions essentielles et cumulatives.
 
La première, c’est le respect d’un délai minimum de deux ans et la seconde, c’est que l’aide auditive qui justifie ce changement doit être irréparable ou inadapté à l’usage de son propriétaire. En revanche, lors d’un changement justifié, rien n’oblige l’assuré à rester dans la même gamme de produits et rien ne l’empêche de se tourner vers des modèles beaucoup plus avancés comme les nouvelles solutions connectées disponibles sur www.ideal-audition.fr.
 
Les différents types d’aides auditives
Il faut également prendre connaissance de l’impact des différentes catégories de prothèses auditives sur le prix de ces aides. Effectivement, il existe deux catégories distinctes appelées Classe I et Classe II. Pour savoir à quelle catégorie une prothèse auditive appartient, il faut connaître ses composants et ses options. Selon leur nombre, elle appartiendra à la Classe I ou à la Classe II.
 
La Classe I comprend les prothèses auditives avec au moins 3 options telles qu’elles sont détaillées dans la liste A de l’arrêté ministériel les concernant. La Classe II correspond aux prothèses auditives qui en comprennent au moins 6. La Classe I est entièrement prise en charge par la Sécurité sociale alors que la Classe II offre le droit aux fabricants de choisir le prix et il y a donc un reste à charge pour l’acheteur.
 
Pourquoi faut-il prendre les prothèses auditives au sérieux ?
Malheureusement, aujourd’hui encore, les Français sont nombreux à ne pas prendre soin de leurs oreilles et les seniors sont encore trop nombreux à ne pas se tourner vers les prothèses auditives. Pourtant, des études ont prouvé l’impact de la surdité sur l’accélération du déclin cognitif et de l’isolement.
 
Évidemment, une aide auditive ne ralentit pas le déclin auditif et ne permet pas de sauver de la surdité. En revanche, elle permet de préserver les parties du cerveau liées à l’ouïe et ainsi de ralentir leur déclin et le déclin général du cerveau. La perte de l’audition est donc un problème bien plus vaste qu’on ne le pense parfois.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Novembre 2019 - 01:00 Thermalies 2020 : les cures sportives