Sommaire
Article publié le 22/10/2018 à 01:00 | Lu 1889 fois

Cancer de la prostate : vers un traitement efficace ?

​Le cancer de la prostate est un cancer très répandu, souvent provoqué par l’hypertrophie inévitable de la prostate avec l’avancée de l’âge. Ce sujet, souvent tabou, a récemment été mis sur le devant de la scène, notamment lorsque de Jean-Pierre Pernaut a annoncé subir une opération imminente pour son cancer de la prostate. De plus, les premiers essais cliniques concluants d’un traitement de ce cancer ont été présentés début octobre lors d’un congrès d’urologie.


Peut-on espérer un traitement efficace ?

Sans entrer dans des détails trop compliqués, le fonctionnement du cancer de la prostate est presque toujours le même : avec l’âge, le volume de la prostate augmente et cette hypertrophie produit des cellules cancéreuses, aussi appelées NOX4. De plus, ces cellules sont souvent responsables des récidives de ces cancers, pour le moment très difficile à soigner.
 
Lors du dernier congrès d’urologie qui s’est tenu à Athènes du 4 au 6 octobre dernier, Dr. Nathalie Sampson, de la division d’urologie expérimentale de la société pharmaceutique Genkyotex, a présenté les premiers résultats cliniques d’un traitement baptisé GKT831. Ce traitement semble très efficace pour empêcher la prolifération des cellules cancéreuses NOX4, que ce soit pour empêcher une récidive ou pour prévenir un cancer dès qu’une hypertrophie de la prostate est constatée.

​Comment prendre soin de sa prostate ?

Le sujet est malheureusement trop souvent passé sous silence parce que touchant à des zones du corps jugées honteuses. Pourtant, une meilleure prévention permettrait de diminuer le nombre de cancer. Effectivement, s’il est utile de trouver le meilleur stimulateur prostate pour un massage prostatique efficace , il y a d’autres moyens très facilement accessibles pour prendre soin de sa prostate.
 
D’abord, aussi trivial que cela paraisse, il faut éjaculer. De nombreuses études ont prouvé que la production du liquide séminal par la prostate entraînait le dépôt de substances irritantes pour l’organe. Le seul moyen d’éviter que ces substances ne stagnent, c’est donc d’éjaculer, que ce soit en se masturbant ou en faisant régulièrement l’amour.

​L’impact du rythme de vie

Un autre élément important pour prévenir le cancer de la prostate, c’est évidemment votre rythme de vie. Pour le moment, aucune corrélation n’a été faite entre la pollution de l’air et le cancer de la prostate. L’augmentation des cas serait donc davantage due à l’hygiène de vie qu’à l’environnement dans lequel nous évoluons.
 
Les médecins recommandent donc une activité physique régulière et suffisante, mais aussi une alimentation saine et équilibrée. La viande et ses grandes quantités de fer héminique sont connues pour irriter et favoriser les cancers du côlon, de l’estomac, du pancréas, mais également celui de la prostate.





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Novembre 2018 - 01:00 Le point sur le dossier médical partagé (DMP)

Vendredi 16 Novembre 2018 - 01:00 Le diabète en France