Sommaire
Article publié le 16/03/2020 à 08:12 | Lu 1119 fois

COVID19 : les Petits Frères des Pauvres appellent à la solidarité avec les ainés




Suite aux annonces du Président de la République et à l’indispensable « mise à distance » physique que nous impose la crise sanitaire qui frappe notre pays, l’association les Petits Frères des Pauvres (très investie auprès des ainés) appellent les citoyens à la solidarité et à la fraternité envers les personnes âgées.


Le gouvernement Macron, le président en tête, incite les Français à ne plus visiter les personnes âgées vivant à domicile ou en maison de retraite afin de les protéger du coronavirus (ce dernier s’avérant particulièrement létale pour les anciens et les personnes déjà atteintes de maladies chroniques).
 
C’est certes, c’est une solution, mais une solution qui risque d’augmenter la solitude à laquelle les ainés doivent déjà souvent faire face au quotidien en temps normal… Dans ce contexte, l’association les Petits Frères des Pauvres vient de publier un communiqué qui fait appel à la solidarité et à la fraternité des Français.
 
Comment concilier l’essentielle préservation du lien, vital pour nos aînés, et la nécessaire protection de leur santé ?
- En leur téléphonant régulièrement : s’il n’est pas conseillé de visiter nos aînés, vous pouvez toujours leur passer un coup de fil. Une solution simple et pas chère.
- En leur envoyant une carte postale ou un petit mot : retrouvez le plaisir d’écrire quelques mots sur du papier et pour nos aînés, c’est le plaisir de recevoir une lettre. Une solution peu onéreuse qui fera toujours plaisir d’autant qu’a priori, les postes restent ouvertes.
- En communiquant via les outils numériques : pour les plus connectés, il est aussi possible de leur envoyer un message ou de communiquer par Facebook, WhatsApp, Messenger, Instagram, Twitter… N’oublions pas que de plus en plus de seniors sont adeptes des nouvelles technologies.
- En leur rendant service : faire les courses, déposer un courrier, aller chercher les médicaments… Le confinement et le manque d’autonomie de certaines personnes âgées peuvent compliquer leur quotidien. Demandez-leur de quoi elles auraient besoin et facilitez-leur la vie ! Naturellement, il convient d’éviter les embrassades, les accolades, etc. Mais rien ne vous empêche de sonner et de laisser le panier sur le paillasson.
- En les invitant à contacter Solitud’écoute au 0 800 47 47 88 (appel anonyme et gratuit), la ligne d’écoute et de soutien téléphonique des Petits Frères des Pauvres, destinée aux personnes de plus de 50 ans souffrant de solitude et d’isolement (ouverte tous les jours y compris les week-ends et jours fériés de 15h à 20h).
 
« La fraternité, dans cette période, est plus que jamais d’actualité, et une nécessité pour une société inclusive envers nos aînés ! » conclut le communiqué.