Bernard Pivot décède à 89 ans, le lendemain de son anniversaire

Le monde des Arts et des Lettres est en deuil : Bernard Pivot, figure emblématique de la culture française s'il en est, s'est éteint à 89 ans. Ce pilier de la télévision et de la radio, connu pour son amour inconditionnel des livres et son rôle de président du Goncourt, nous a quitté le lendemain de son anniversaire, plongeant ses admirateurs dans une profonde tristesse.


Bernard Pivot a marqué l'histoire par sa contribution exceptionnelle au paysage médiatique français. Sa mission légendaire "Apostrophes" a suscité un engouement populaire pour la lecture, et ce, à une époque où la télévision privilégiait le savoir sans artifices... En effet; ce rendez-vous littéraire hebdomadaire a révolutionné la manière dont les Français percevaient les livres et leurs auteurs.

Homme de passion et d'exigence, Bernard Pivot était également un fervent défenseur du français. Il s'illustrait par sa volonté ardente de sauver des mots menacés d'oubli ; tels que "manant", "carabistouille" ou "mafflu". Son engagement pour la langue se manifestait aussi à travers "Les Dicos d'or", concours orthographique qu'il anima avec brio pendant vingt ans.

La disparition de Bernard Pivot n'a pas manqué de susciter une vague d'hommages émus. François Busnel et Augustin Trapenard, producteurs et présentateurs de "La Grande Librairie", ont exprimé leur admiration et leur reconnaissance envers celui qui fut leur prédécesseur. Emmanuel Macron lui-même a salué un "passeur populaire et exigeant", soulignant l'impact considérable de Bernard Pivot sur l'accès à la culture en France.

Au-delà du petit écran, l'homme de média était aussi une plume talentueuse. Collaborateur du Figaro Littéraire dès ses débuts, il y réalisa notamment un grand reportage sur les vendanges en Beaujolais - région dont il était originaire et dont il chérissait le vin.

Son parcours témoigne d'une vie riche en rencontres littéraires mémorables : Charles Bukowski, Françoise Sagan ou encore Alexandre Soljenitsyne ont partagé des instants inoubliables avec lui sur le plateau d'"Apostrophes". Ces moments resteront gravés dans l'histoire télévisuelle française comme autant d'échanges authentiques entre grands esprits.

L'écho provoqué par sa mort s'étend bien au-delà des frontières hexagonales : toute la sphère littéraire mondiale reconnaît en Bernard Pivot un homme ayant profondément influencé les habitudes culturelles. Sa voix manquera aux débats passionnés sur les ondes comme aux soirées où les livres étaient célébrés avec ferveur.

Aujourd'hui, alors que nous honorons sa mémoire, chacun peut mesurer pleinement l'héritage qu'il laisse derrière lui : une invitation perpétuelle à cultiver l'mour des mots et à perpétuer le dialogue autour des œuvres qui façonnent notre patrimoine intellectuel. Bernard Pivot restera dans nos cœurs comme le gardien éternel des lettres françaises.
 

Publié le 07/05/2024 à 07:30 | Lu 1151 fois




Dans la même rubrique
< >

Mercredi 22 Mai 2024 - 07:52 Aznavour : il aurait eu 100 ans aujourd'hui