Sommaire
Article publié le 25/04/2018 à 01:00 | Lu 1979 fois

Benevolt : une start-up nantaise qui favorise le bénévolat des seniors

De plus en plus de start-ups se lancent dans la Silver Economie, signe que ce secteur a bel et bien le vent en poupe. Dernière en date ? Benevolt, une jeune entreprise nantaise qui met en relation les jeunes retraités avec les associations ayant des besoins de bénévoles.


On le sait, les bénévoles qui viennent en aide aux différentes associations, sont souvent de jeunes retraités. Avec dans certains cas des seniors qui s’occupent de personnes âgées, mais également d’enfants, de personnes déficientes physiquement mais aussi d’animaux, de l’avenir de la planète, etc. Bref, le bénévolat concerne des activités nombreuses et variées.
 
Oui mais voilà, il n’est pas toujours simple pour les associations de « recruter » ces bénévoles à la retraite. C’est là qu’intervient Benevolt. En effet, cette start-up nantaise créée par Anne-Laure Mesguen, s’est spécialisée dans la mise en relation entre les associations et ces personnes à la retraite qui souhaitent aider d’une manière ou d’une autre.
 
« Près de 40% des personnes partant à la retraite chaque année connaissent une période de doutes, de questionnements ou de perte de repères. Parce qu’il n’est pas toujours facile de trouver sa voie et son nouvel équilibre de vie, et que les jeunes seniors sont une richesse pour notre société, j’ai créé Benevolt afin d’accompagner positivement cette transition vers la retraite en les aidant à trouver leur place et à valoriser leurs expériences de vie » indique Anne-Laure Mesguen à l’origine du concept.
 
Dans la pratique, cette plateforme en ligne est née en octobre 2016. Elle compte actuellement une centaine de bénévoles de 63 ans en moyenne (l’inscription est gratuite) et 130 associations ou start-ups sociales pour un total de 180 missions de bénévolat.
 
Le spectre des missions proposées aux bénévoles sur le site est assez large puisqu’il va de la comptabilité à l’informatique en passant par l’enseignement linguistique, la santé, la culture, la formation professionnelle, etc. Pour le moment, Benevolt agit principalement sur la région nantaise mais espère se développer sur le reste de la France dans le futur.