Sommaire
Article publié le 17/06/2021 à 01:00 | Lu 2666 fois

Bardahl, le graal du bricoleur




C’est la perte de temps par excellence ! Vouloir démonter n’importe quel type de pièce, qu’il s’agisse d’un élément mécanique ou d’une simple porte de grange, et se retrouver face à des écrous complètement bloqués… C’est la hantise de tout bricoleur. Inutile de s’acharner avec la meilleure des clés, une seule solution : un dégrippant efficace.


Bardahl
En premier lieu, il conviendra d’utiliser absolument un outil correspondant à la mesure de l’écrou ou de la vis à démonter. Sinon, c’est la catastrophe assurée avec détérioration irrémédiable du métal.
 
Parmi les démontages les plus difficiles, on peut retenir les vis de tambour de freins et les écrous de tirant de direction et de suspension. Voilà pour l’automobile. Dans la maison, les paumelles, les gonds de portes et la tuyauterie de chauffage sont des pièces également récalcitrantes. On notera également le couteau d’une tondeuse à gazon.
 
Une opération qui se complique par l’auto-serrage du boulon centrale et par le fait qu’il est monté en tourne à gauche. Un serrage précédent abusif, complété par des années de rouille et voilà le point de départ d’une cascade d’ennuis.
 
Dès que l’on voit de la rouille sur une vis, il est clair qu’un arrosage préventif de dégrippant s’impose et bien souvent, l’opération se déroulera en trois minutes ; si le blocage est plus ancien, il faudra attendre que le produit pénètre parfaitement et surtout, plus longtemps.
 
Pour toutes ces opérations, nous avons essayé les produits de la gamme Bardahl. Cette marque ancienne, fondée en 1939, possède un bel assortiment de produits dégrippants et surtout, une expérience parfaite de ces produits.
 
Chez Bardahl, on a le choix entre trois produits : le Super Dégrippant lubrifiant, le dégrippant à froid et le BD 50. Chacune de ces références possédant ses propres particularités.
 
Entre les deux premiers produits, la différence se fait par le gaz propulseur. Le dégrippant lubrifiant est la référence de base que chaque bricoleur se doit de posséder dans son atelier. Toujours disponible, il convient tout à fait aux particuliers. Outre son action dégrippante, il lubrifie par la même occasion les pièces en mobiles.
 
En revanche, le dégrippant à froid (ref 4901) contient un gaz réfrigérant qui permet de créer un choc cryogénique à -50°. Ce choc thermique va briser les liaisons des points de contacts oxydés de la pièce bloquée. Il est réservé aux pièces totalement bloquées par la rouille depuis longtemps.
 
Plus technique, le dégrippant à froid est vendu 29,95 euros alors que le Bardahl dégrippant lubrifiant est disponible au prix de 12,95 euros.
 
Pour les professionnels, Bardahl propose également le BD 50 qui, aux propriétés de déblocage, associe celle de protection hydrophobe. Un léger film huileux chasse l’humidité et la condensation et facilite la permanence des contacts électriques lorsque cela est nécessaire. Sur un alternateur ou un démarreur par exemple. 
 
Le BD 50 possède une quantité de solvant importante qui accentue son pouvoir détergent et nettoie les résidus graisseux sans laisser de dépôts corrosifs. Sans silicone, il peut être utilisé sur un nombre varié de supports comme les alliages, le bois ou les plastiques. Le BD 50 est disponible au prix de 14,99 euros.
 
Un dernier conseil avant de pulvériser votre dégrippant Bardahl sur une pièce, un bon coup de brosse métallique sur la rouille permettra d’éviter d’avoir une bouillie dans le filetage à débloquer. Autre astuce, les produits Bardahl seront parfaits préventivement sur un bateau. Le milieu humide et salin étant particulièrement agressif, il vaut mieux prévenir…
 
Joël Chassaing-Cuvillier