Sommaire
Article publié le 16/12/2019 à 01:00 | Lu 1463 fois

Banlieue parisienne : deux femmes seniors volaient les personnes âgées




On s’imagine que ceux qui arnaquent et volent les personnes âgées sont des jeunes ou des adultes sans scrupules. Que nenni. En la matière, les escrocs et les voleurs n’ont pas d’âges. Ainsi, la BRB, la brigade de répression du banditisme de Seine-Saint-Denis a récemment arrêté deux femmes seniors qui commentaient des vols chez les ainés, indique un récent article du Parisien.


Banlieue parisienne : deux femmes seniors volaient les personnes âgées
Si l’amour n’a pas d’âge, le crime et l’escroquerie non plus. En effet, selon un récent article du quotidien Le Parisien, deux femmes sexagénaires ont été appréhendées début décembre 2019 par la BRD après plusieurs semaines d’enquête ; elles étaient soupçonnées d’avoir commis des vols et plusieurs tentatives de vols en se rendant au domicile de personnes âgées vivant seules.
 
Selon le quotidien, le modus operandi de ces deux voleuses seniors étaient toujours le même… Elles opéraient dans des villes de quelques départements de la couronne parisienne (Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne, Val d'Oise et Hauts-de-Seine) et privilégiaient des résidences « à l’écart des centres-villes ».
 
Une fois la future victime repérée, l’une des deux se débrouillait pour gagner sa confiance pour entrer dans le domicile pendant que l’autre s’introduisait également et volait l’argent et les bijoux. Même si les montants des butins n’étaient pas énormes, on imagine le stress et la peur, rétrospectivement, de ces ainés abusés. Certains auront du mal à s’en remettre. Elles ont respectivement été condamnées à 5 ans et 8 mois de prison.
 
D’une manière générale, depuis quelques années, les policiers constatent une hausse des crimes et délits commis par les aînés… Au Japon par exemple, « pays le plus vieux du monde », ces crimes et délits (voire carrément des meurtres) sont de plus en plus fréquents.
 
La situation est telle dans ce pays que les quelques soixante-dix prisons ont dû s'adapter aux nouveaux besoins de ces prisonniers seniors âgés. Certaines sont maintenant équipées de rampes pour les fauteuils roulants, de poignées dans les salles de bains et disposent d’infirmières spécialement formées qui aident les prisonniers à prendre leurs repas.