Sommaire
Article publié le 02/10/2019 à 01:00 | Lu 1275 fois

Avoir un animal, c'est bon pour la santé, le moral et la vie sociale !

On le sait déjà depuis quelques années, mais il est toujours bon de rappeler combien un animal de compagnie peut nous faire du bien dans notre quotidien. Pour le démontrer, Wamiz, le site Internet des animaux de compagnie, a enquêté et vous résume tous les bienfaits des toutous et des matous sur notre santé et notre bien-être.


Avoir un animal, c'est bon pour la santé, le moral et la vie sociale !
Depuis notre naissance jusqu'à nos vieux jours, nos petits compagnons ont beaucoup à nous apporter tant en termes de santé physique ou psychique que d'un point de vue social. Les chiens et les chats sont nos véritables alliés !
 
Posséder un chien, c'est mettre toutes les chances de son côté en réduisant les risques de décès prématuré d’un tiers et ceux d'avoir une maladie cardiovasculaire de 11%.
 
Le fait est qu’avoir un animal -et surtout un chien- nous rend plus actif ! Cela impacte largement et positivement sur notre santé physique. En promenant leur chien, les propriétaires font plus d'exercice physique. Ils peuvent aussi jouer avec lui et certains pratiquent même le cani-cross (15 000 adeptes en France).
 
C’est acquis : avoir un chien conduit à une augmentation de l'activité physique :  30 minutes de plus par semaine que les non-propriétaires.
 
La compagnie d'un chien aiderait aussi les seniors à « rester jeunes ».  Selon une étude anglaise, avoir un animal de compagnie entraine là encore un niveau d'activité physique plus élevé… Les personnes âgées doivent en effet, promener leur chien régulièrement, s'en occuper, leur lancer la balle... Et ainsi solliciter tout leur corps et faire des efforts sans s'en rendre compte, et ce, tous les jours.
 
Leur forme serait alors équivalente à celle d'une personne de 10 ans plus jeune (moins de maladies cardiaques, de problèmes osseux et musculaires). Les propriétaires de plus de 65 ans ont démontré qu'ils étaient 12% plus actifs que les non-propriétaires de chiens.
 
Mais avoir un animal avec soi au quotidien fait également du bien au moral. Plus des deux-tiers (68%) des ainés se sentent mieux mentalement et physiquement grâce à leur toutou ou à leur matou. La présence de l'animal comme médiateur social en maison de retraite est d'ailleurs de plus en plus fréquente.
 
La zoothérapie (grande tendance dans les établissements avec même un lama !) est de plus en plus développée en France. Cela aide considérablement à réduire les troubles mentaux, physiques ou sociaux en abaissant le stress et en apportant de l'affection aux personnes qui se sentent seules.
 
Lorsqu'ils caressent leur animal, les humains produisent de l'ocytocine, ce qui leur permet d'être plus détendus et donc, de ressentir une sensation de bien-être. Selon une récente étude française, 40% des propriétaires interrogés disent avoir pris un animal car ils se sentent moins stressés.
 
Leur effet sur notre santé mentale est évident : ils nous portent de l'affection, sont capables de sentir lorsque nous allons mal et nous apportent du réconfort. Toujours de bonne humeur, ils accueillent leur maître chaleureusement après une dure journée de labeur.
 
L’animal de compagnie aide aussi certaines personnes en difficulté à ne pas se replier sur soi. Avoir un animal, c'est être en charge d'un être vivant, il faut s'en occuper, le sortir et lui apporter de l'affection. Il responsabilise les propriétaires, les valorise et donne même un sens à leur quotidien, ce qui permet de lutter contre la solitude et la dépression chez certaines personnes.
 
Et Isabelle Vixege, vétérinaire et rédactrice pour Wamiz de conclure « En tant que vétérinaire, je constate tous les jours à ma clinique l'attachement des propriétaires à leurs animaux de compagnie. Et c'est réciproque ! Comment douter que cet amour inconditionnel ne nous fasse pas du bien ? Dans notre monde hyper-compétitif, en mouvement perpétuel, le place du chien et du chat demeure immuable dans les foyers : celle du compagnon indéfectible. Quoi de plus agréable qu'un chien qui accoure pour vous accueillir ? (…) Pas de doute, les animaux de compagnie devraient être remboursés par la sécu ! ».