Sommaire
Article publié le 11/02/2021 à 10:55 | Lu 1310 fois

Assurance retraite : comment poursuivre l'activité en temps de crise sanitaire ?




Dans ce contexte inédit de crise sanitaire sans précédent, le réseau de l’Assurance retraite s’est organisé pour décliner et communiquer les instructions gouvernementales en direction de ses assurés et de ses salariés. Détails.


Dès le lundi 16 mars 2020, la très grande majorité des collaborateurs ont été « maintenus » à domicile 5 jours sur 5 afin de répondre aux impératifs du dispositif de confinement.
 
Dans ce contexte, le recours au travail à distance s’est appuyé sur une politique renforcée d’équipement des salariés et la mise en œuvre de processus de travail fortement dématérialisés.
 
Plus concrètement, trois solutions de connexion ont été proposées, dont une inédite permettant la prise en main à distance de son PC professionnel via un PC personnel. Lors du premier confinement, en moins de 3 semaines, une connexion à distance a été rendue possible pour plus de 12.000 utilisateurs simultanés (contre 2.000 environ avant la crise sanitaire).
 
Pour le deuxième confinement, cet exercice a été effectué en 24 h tout en maintenant un niveau de production normal (malgré un nombre de dossiers entrants bien plus conséquent qu'au printemps précédent).
 
Ces actions se sont poursuivies tout au long de l’année afin de renforcer et fiabiliser les infrastructures de connexion à distance pour atteindre aujourd’hui une capacité de plus de 17.000 utilisateurs simultanés. Parallèlement, un plan d’équipement massif a été engagé afin de doter la quasi-totalité des agents de la branche de ce type de matériel (PC portables, écrans ou claviers externes).
 
Le télétravail a été maintenu pour une très large majorité des collaborateurs dès lors que leur activité le permettait et ce afin de limiter au maximum le taux d’occupation des espaces de travail et de participer à l’effort collectif d’utilisation contenue des transports en commun.
 
La protection et la santé des salariés appelés à revenir sur leur lieu de travail a été assurée par la mise en œuvre de mesures strictes de protection. Le personnel et leurs représentants ont été régulièrement informés des mesures d’hygiène et de sécurité à appliquer et des choix d’organisation du travail pendant toute la période transitoire.