Appel à projets "Habitat 2022" de la Fondation des Petits Frères des Pauvres : les dix lauréats

Dans le cadre de l’appel à projets « Habitat 2022 » lancé par la Fondation des Petits Frères des Pauvres, dix lauréats ont été récompensés et vont bénéficier d’une dotation allant de de 50.000 à 200.000 euros pour leurs actions à destination des personnes âgées en situation de précarité. Voici les lauréats de cette année, élus par un jury composé de huit personnes.





Comme l’a indiqué Gauthier Faivre, directeur de la Fondation des Petits Frères des Pauvres, à l’occasion de cette remise des prix aux lauréats : « ce 5ème appel à projets récompense des projets d’habitat implantés sur tout le territoire, principalement en milieu rural, à l’heure où les solutions de logement à développer pour faire face aux enjeux de la transition démographique sont de plus en plus questionnées ».

Les domiciles partagés de l’association Ayyem Zamen (Île-de-France)

L’association Ayyem Zamen se mobilise depuis plus de vingt ans à Paris pour l'accueil, l'écoute et l'accompagnement de personnes vieillissantes, notamment issues de l'immigration en situation de précarité économique ou de fragilité sociale.

Elle coordonne le Café Social Belleville et le Café Social Dejean, lieux de convivialité et d'accès aux droits ainsi que les Domiciles Partagés, un dispositif de colocation qui permet de lutter contre l'isolement et le mal-logement.

La maison partagée d’Urt de l’association Gurekin (Nouvelle Aquitaine)

L'association Gurekin souhaite répondre aux besoins des habitants de plus de 65 ans des zones rurales ou semi-rurales aux faibles ressources et souffrant d'isolement en développant des lieux de vie, dont des maisons partagées sur le territoire Pays Basque et Sud Landes. Leur premier projet d'habitats participatifs en centre-bourg de la commune d'Urt sera un véritable chez soi et un pas vers l'autonomie pour les futurs habitants.

Les habitats partagés de l’association Habit’âge (Pays de la Loire)

Depuis 2013, l'association Habit’âge mène des projets d’habitats solidaires pour personnes âgées au cœur des bourgs, qui contribuent à réduire leur isolement et à maintenir leur autonomie. Ces projets reposent sur une démarche participative et aspirent à renforcer la cohésion territoriale.

L’association Habitats des Possibles (Nouvelle-Aquitaine)

Habitats des Possibles œuvre pour le bien-être des aînés ruraux peu dépendants par la prévention et la création de projets sur-mesure qui prennent en compte leurs besoins relationnels, d'accessibilité, de confort et leurs ressources financières, tout en contribuant à dynamiser les territoires d’implantation par leur dimension participative.

Une maison partagée portée par l’association Le Terrier (Bretagne)

L’association Le Terrier est un projet d’accueil et d’hébergement en milieu rural à destination des personnes âgées souhaitant vieillir dans une maison partagée et familiale. Elle propose aussi des ateliers de réflexions et d’échanges sur la thématique de « l’habitat rêvé des seniors en milieu rural » afin de leur apporter des clés pour rester le plus longtemps possible acteur de leur vie.

La Maison Bolène (Auvergne-Rhône-Alpes)

L'Association Maison Bolène a été créée fin 2021 par un collectif de citoyens se mobilisant pour l'émergence d'un habitat inclusif pour personnes âgées aux faibles ressources au cœur du bourg de Craponne-sur-Arzon. Elle souhaite maintenir l’autonomie et la vie sociale des aînés en leur donnant accès à des logements adaptés, regroupés dans un habitat qui permet l’entraide et la convivialité.

La maison de l’association Ty Bemdez (Bretagne)

L’association Ty Bemdez accompagne les personnes atteintes de pathologies neuro-évolutive et leurs entourages dans leur projet de vie à domicile. Elle offre une prise en charge adaptée de ces personnes dans le cadre d'un accueil de jour à caractère médico-social : des espaces d’activités, d’échanges avec l’extérieur et de stimulations mentale et physique adaptés aux besoins de chacun.

Le lieu de vie d’Un autre chez soi (Auvergne-Rhône-Alpes)

L’association « Un autre chez soi » a pour mission d’améliorer le quotidien et la qualité de vie des personnes âgées ou atteintes d'une maladie neurodégénérative ainsi que de leurs aidants en participant à des projets d’habitat partagé et à toute action du territoire visant à rompre l’isolement de ces personnes.

En co-construction, elle porte l’élaboration d’un lieu de vie partagé et accompagné à Villars (42) pour 8 bénéficiaires souhaitant s’impliquer entièrement dans ce projet.

La maison d'Elisa & François de l’association Verdun les Arts (Occitanie)

L’association Verdun les arts développe le projet d’habitat inclusif La maison d’Elisa & François où cohabiteront six personnes âgées en situation de fragilité ou à faibles ressources. Elle leur propose une structure d’accueil alternative dans un cadre sécurisant avec des activités de loisirs, de culture pour leur permettre de retrouver des liens sociaux et de l’utilité sociale.

L’association Maison Madeleine (Ile de France)

L’association Maison Madeleine lutte contre l’isolement social des personnes en fragilité en portant un projet d’habitat inclusif, intergénérationnel et solidaire à Magny les Hameaux. Ce lieu accueillera une vingtaine d’habitants (personnes âgées, en situation de handicap, étudiants, familles monoparentales) qui bénéficieront d’appartements confortables, d’espaces communs et d’activités permettant des liens avec l’extérieur (café solidaire, micro-crèche).

Article publié le 14/11/2022 à 04:31 | Lu 1807 fois