Sommaire
Senior Actu

Article publié le 17/01/2018 à 01:00 | Lu 6515 fois

Appareils auditifs ou assistants d'écoute : quelles sont les différences ?

Lorsque les premiers signes d’une baisse d’audition apparaissent, arrive le moment de se renseigner sur les différentes solutions existantes sur le marché. Cette étape est cruciale, car une perte auditive n’est pas à prendre à la légère, elle peut avoir des conséquences importantes sur votre vie quotidienne.


Depuis peu nous entendons parler d’un nouveau produit sur le marché de l’audition et disponible en pharmacie : les assistants d’écoute. Mais il faut savoir qu’à l’heure actuelle, les appareils auditifs sont les seuls à pouvoir traiter une perte auditive.

Pour de trop nombreuses personnes il n’y a peu ou pas de différence entre ces deux produits. Mais attention, ils sont bien différents et ne répondent pas aux mêmes besoins. 

Cet article vous permettra de bien comprendre les avantages et inconvénients de ces deux technologies.

Appareils auditifs ou assistants d'écoute : quelles sont les différences ?
Un assistant d’écoute n’est pas un appareil auditif

Bien que les assistants d’écoute amplifient les sons environnants, il faut rester vigilant, car ce ne sont pas des aides auditives. Seuls les appareils auditifs sont des dispositifs médicaux qui permettent de traiter une perte auditive.
 
Pour que vous ayez tous les arguments en main pour vous tourner vers la solution la plus adaptée, vous trouverez les principales différences ci-dessous :

Appareil auditif

• Dispositif médical
• Prescrit par un médecin ORL
• Réalisé sur-mesure
• Même dans les endroits bruyants, les aides auditives atténuent les bruits dérangeants pour mettre en avant les voix et les sons les plus importants
• Réglage, contrôle et suivi d’un audioprothésiste
• Prise en charge en partie par la sécurité sociale et certaines mutuelles
• Prix moyen par appareil : 1.500 euros
 
Assistant d’écoute

• Seulement pour les pertes auditives légères
• Achat en pharmacie ou sur internet
• Sans ordonnance
• Amplifie seulement les sons, même les plus dérangeants
• Aucun réglage, contrôle ou suivi par un professionnel
• Aucune prise en charge par la sécurité sociale
• Prix moyen par appareil : 250 euros

Appareil auditif invisible
Il y a donc de grandes différentes entre les appareils auditifs et les assistants d’écoute et peu de personnes les connaissent vraiment. D’ailleurs, les fabricants de ces derniers entretiennent souvent cette confusion à travers leur publicité en nommant les assistants d’écoute : « appareils auditifs ».

Le choix d’un assistant d’écoute comme substitut à une aide auditive peut entraîner plus de dommages à votre audition. Parfois, la sensation de baisse d’audition est dû simplement à un surplus de cérumen. Il est donc vivement conseillé de consulter un audioprothésiste pour connaître la solution la plus adaptée.
 
Au premier abord les aides auditives peuvent paraître chères, mais rappelons-le, elles sont réalisées sur-mesure avec des contrôles et un suivi régulier par un audioprothésiste. Pour certains appareils auditifs Audika, vous avez la possibilité de vous connecter à internet et ainsi recevoir des alertes directement dans vos aides auditives. Elles sont désormais à la pointe de la technologie pour s’intégrer pleinement dans votre vie quotidienne en toute discrétion.

Pour en savoir plus sur ces aides auditives dernière génération, rendez-vous sur le site audika.com
 
Dans quel cas faut-il prendre rendez-vous chez un spécialiste de l’audition ?

• Si votre entourage vous dit que vous criez lorsque vous parlez.
• Vous montez systématiquement le son de la télévision
• Vous faites souvent répéter vos interlocuteurs
• Vous entendez mieux d’une oreille que de l’autre
• Vous vous concentrez pour bien entendre
 
Si vous constatez l’un de ces signes chez vous ou bien chez l’un de vos proches, il ne faut pas hésiter à prendre rendez-vous dans le centre auditif Audika le plus proche de chez vous, votre audioprothésiste saura vous conseiller sur la solution la plus adaptée…






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Octobre 2017 - 12:31 Le Petit Futé Guide de la fin de vie 2018