Sommaire
Article publié le 20/03/2018 à 08:14 | Lu 1872 fois

Ajinomoto : une société japonaise qui lutte contre la sarcopénie grâce à ses acides aminés

​Le Japon fait face à une hausse du nombre de ses personnes âgées sans précédent. Sans compter une augmentation de l’espérance de vie et une natalité en berne qui laissent augurer un futur, disons, très « poivre et sel ». Dans ce contexte, le pays se doit d’aider ses millions d’ainés à bien vieillir et à rester autonomes le plus longtemps possible. Pour ce faire, la société Ajinomoto commercialise un produit qui permet de renforcer la masse musculaire des ainés.


Ajinomoto : une société japonaise qui lutte contre la sarcopénie grâce à ses acides aminés
Selon les chiffres publiés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’espérance moyenne de vie à la naissance au Japon s’élève à 83,7 ans, soit l’espérance de vie la plus élevée au monde. Et ce, dans un pays où l’on boit beaucoup d’alcool et où l’on fume énormément. En tout cas, pour ce qui concerne les hommes.
 
Même s’il est impossible d’expliquer entièrement cette longévité record, l'importance de la marche à pied et l’alimentation japonaise sont généralement perçues comme les deux raisons majeures de cette belle longévité (cf également le régime alimentaire d’Okinawaka).
 
Selon un autre rapport de l’OMS, la quasi-totalité (98%) des élèves japonais se rendent à l’école à pied ou à vélo –vêtus de leurs beaux uniformes- chaque jour, ce qui signifie que la plupart d’entre eux réalisent les 60 mn par jour d'activité physique d’intensité modérée ou soutenue recommandées simplement en allant à l’école.
 
En ce qui concerne l’alimentation, les Japonais ont également tendance à ingérer moins de calories par jour (à chaque fois que vous achetez un produit, la quantité de calories contenues est clairement indiquée), plus de légumes, plus de poissons et moins de desserts sucrés par comparaison avec les autres pays développés.
 
En tant qu’entreprise nippone ayant une longue expérience dans les domaines de l’alimentation et de la recherche, la société Ajinomoto Co travaille depuis longtemps à mieux comprendre les secrets de cette longévité… Et en l’absence de pathologies bien spécifique, l'un des problèmes physiques majeurs auxquels nos aînés doivent faire face est la sarcopénie.
 
On évoque souvent ce sujet dans nos colonnes. Il s’agit bien évidemment de cette fameuse perte de masse et de force musculaire qui accompagne le vieillissement. Avec le temps, cette sarcopénie peut entraîner divers troubles de la mobilité et notamment, un risque plus élevé de chutes et de fractures. Avec toutes les conséquences que cela entraine…
 
Globalement, les Japonais consomment de moins en moins de protéines au fil des années, et en comparaison avec les individus plus jeunes, les personnes âgées ont plus de difficultés à régénérer leurs muscles. Un phénomène qui touche également les pays européens et la France également.
 
Dans ce contexte, on comprend bien qu’une bonne alimentation constitue un facteur important pour rester en bonne santé. Et de fait, les acides aminés qui représentent les composants de base des protéines, sont essentiels à une alimentation équilibrée. Or, il se trouve qu’Ajinomoto fait partie des principales entreprises au monde spécialisées dans la recherche et la production d’acides aminés.
 
Cette société s’engage au quotidien dans la promotion du bien vieillir au Japon par l'intermédiaire de différents programmes communautaires et via son produit phare, « Amino L40 ». Il s’agit d’un mélange exclusif de 9 acides aminés essentiels (notamment de L-Leucine à hauteur de 40%) qui sont indispensables à la synthèse des protéines musculaires.
 
Ajinomoto Co. fournit ce produit sous forme d’ingrédient à d’autres entreprises agro-alimentaires. Dans son communiqué, elle affirme que les « essais cliniques indiquent que les personnes âgées qui consomment ce produit et qui pratiquent une activité physique modérée (60 minutes deux fois par semaine) voient leur masse musculaire au niveau des jambes, leur force musculaire et leur vitesse de marche augmenter de façon significative comparé aux personnes âgées qui n’en consomment pas et qui ne font pas d’activité physique ».
 
On retrouve cet ingrédient dans différents produits alimentaires, comme des préparations pour boissons, du curry, de la soupe miso, des guimauves et bien plus encore.