Sommaire
Article publié le 05/02/2018 à 01:00 | Lu 1640 fois

Agisme : tribune de M. de Hennezel et P. Champvert

Marie de Hennezel et Pascal Champvert ont signé conjointement une tribune dans l’édition du Figaro de ce samedi 3 février 2018 intitulée : « contre l'impératif jeuniste, changeons le regard sur la vieillesse ».


Dans cette tribune, les deux auteurs (ndlr : tous deux spécialisés dans le champ de la personne âgée et donc, totalement légitimes) partent du mouvement de grève très large initié par l'ensemble des syndicats soutenus par l'AD-PA, les organisations de retraités et de familles.
 
Marie de Hennezel et Pascal Champvert rappellent que l'enjeu de cette mobilisation inédite est la dignité des personnes âgées, de ceux qui prennent soin d'elles, et, au-delà, du regard que porte la société sur le vieillissement de chaque Français.
 
Selon eux, la large féminisation des professionnels est sans doute à l'origine d'une acceptation au-delà du raisonnable par les salariées de conditions de travail difficiles, pour beaucoup liées à la difficulté de conserver son estime de soi quand on travaille dans un secteur dévalorisé au service d'une population exclue qui a souvent honte de l'être.
 
Parlant de naufrage, ils estiment « que l'âgisme ambiant est la racine de l'ensemble de ces difficultés, pour les vieux, pour ceux qui les accompagnent et pour tous les Français qui font au quotidien l'expérience du vieillissement ». 
 
Et d’évoquer le signal d'alarme de la part de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur l'âgisme et en appellent au président de la République pour qu'il tienne un discours fort sur ces questions et qu'il prenne des mesures à la hauteur des enjeux.
 
Les deux auteurs rappellent enfin que les vieux sont utiles à la société par leur vulnérabilité, quand c'est le cas, par les centaines de milliers d'emplois que l'aide aux plus fragilisés d'entre eux peut créer et par tous les mouvements de solidarité qu'ils suscitent autour d’eux. Et de conclure en « appelant à une société dans laquelle chacun ait sa place, jeune et vieux ».