Sommaire
Article publié le 17/09/2018 à 01:00 | Lu 1792 fois

Activité physique : la chiropraxie contre les traumatismes musculaires et articulaires

Que l'on soit sportif débutant ou confirmé, la pratique d’une activité physique peut entrainer certains risques et notamment, la survenue de troubles articulaires et musculaires. Une sollicitation intense de certains muscles et la répétition de certains gestes peuvent engendrer des blessures telles que crampes, claquages et élongations. Ces lésions associées à des douleurs peuvent compromettre l'activité physique ou de loisirs.


A titre d’exemple : le tennis-elbow est une tendinite du coude qui touche les joueurs de tennis, plutôt chez les amateurs que chez les professionnels. Il s’agit d’une inflammation douloureuse du tendon due à des petites lésions causées par la sollicitation des muscles épicondyliens qui contrôlent les mouvements de la main et du poignet. Certains mouvements comme le revers ravivent la douleur.
 
Quant aux troubles articulaires, ils sont fréquents chez les sportifs puisque la plupart des sports sollicitent les articulations. Ces troubles sont des micro-traumatismes répétés susceptibles de fragiliser les articulations. La pratique du ski alpin ou autres sports de glisse l’illustre parfaitement avec l’entorse du genou.
 
Articulation très sollicitée dans de nombreux sports, le genou est d’ailleurs à l’origine de multiples pathologies : syndromes méniscaux, subluxations récidivantes de la rotule, luxations de rotules, tendinites, etc. N’oublions pas les blessures provoquées par un choc lors de sports collectifs (tacle et autres coups fréquemment à l’origine d’une blessure).
 
Des blessures qui peuvent varier selon l’âge de la personne touchée… les seniors par exemple, sont plus susceptibles de se casser ou de se fracturer un os lors de la pratique à cause de la fragilité du cartilage. A l’inverse, le stress et la sédentarité favorisent le risque de survenue d’épisodes douloureux de mal de dos. Maintenir une activité, c’est donc éviter que le mal de dos ne s’installe durablement et/ou revienne.
 
Les chiropracteurs traitent régulièrement des patients avec des problèmes de l'épaule, du cou, du coude, du dos, de la hanche, du genou et de la cheville qui pourraient entrainer des baisses de performances.
 
La prise en charge chiropratique, comprenant manipulations vertébrales et mobilisations articulaires, corrige les dysfonctionnements de l’appareil ostéo-articulaire et les compensations qui se sont formées comme, par exemple, un décalage du bassin, et contribue ainsi à recouvrer la mobilité du dos.
 
L'objectif de la chiropraxie du sport est de proposer des soins dans la gestion conservatrice, la réhabilitation et l'optimisation de la performance du système neuro-musculo-squelettique pour les sportifs.
 
La chiropraxie du sport atteint cet objectif par l'application d'une approche de traitement multimodal qui comprend un ou plusieurs des éléments suivants : manipulation, mobilisation, thérapies des tissus mous, électrothérapie, rééducation et autres mouvements / exercices, conseils nutritionnels et autres méthodes connexes.
 
Ces approches sont appliquées à la gestion des blessures sous la forme de blessures aiguës, subaiguës et chroniques ainsi que dans la prévention des blessures et l'optimisation de la performance athlétique par la poursuite de la plus haute efficacité dans le fonctionnement neuro-musculosquelettique.
 
Le rôle du chiropracteur est de vérifier post effort la condition du système neuro-musculo-squelettique et si besoin de rééquilibrer les dysfonctionnements de l'appareil locomoteur ainsi que de maximiser le relâchement des tensions musculaires associées ou non. Le traitement chiropratique d'après compétition permet au sportif de récupérer plus rapidement pour pouvoir reprendre le chemin de l'entraînement en minimisant les séquelles liées à un effort intense.
 
L’outil de prédilection du chiropracteur : ses mains. Le spécialiste travaille méticuleusement sur les articulations, notamment sur les vertèbres, et les articulations périphériques (épaules, coudes, poignets, genoux, chevilles, pieds). Le chiropracteur se focalise sur le système nerveux qui régule et coordonne l'ensemble de l'organisme.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 01:00 Combattre la fatigue avec la chiropraxie