Sommaire
Article publié le 03/07/2017 à 01:00 | Lu 2001 fois

50&Plus Le Mag : un nouveau magazine bimestriel pour les seniors

Voici un pari très osé. En effet, dans un monde où la presse papier a de plus en plus de mal à résister, un nouveau bimestriel à destination des seniors vient de voir le jour. Baptisé 50&Plus Le Mag, il propose en plus de 140 pages, des infos, des témoignages, des actus, des conseils, du shoppings, des jeux…


50&Plus Le Mag : un nouveau magazine bimestriel pour les seniors
La presse papier vit des moments difficiles depuis des années. Les gens lisent moins et surtout, n’achètent plus de journaux pour la simple et bonne raison que les lecteurs lisent en ligne. Dans ce contexte, lancer un magazine papier est osé de nos jours, a fortiori un magazine pour les seniors… De nombreux projets ont vu le jour au cours des quinze dernières années et aucun n’a résisté.
 
Ligne éditoriale difficile à mettre en place, des annonceurs qui ne jouent pas le jeu, cible de lecteurs souvent confuses, distribution NMPP, etc. Lancer un magazine pour les seniors est un risque, disons extrêmement risqué ! Beaucoup de lancements et aucun n’a survécu. Seuls Notre Temps et Pleine Vie s’en sortent.
 
C’est dans ce contexte que se lance sur le marché 50&Plus Le Mag. Ce nouveau titre est en kiosque depuis le 30 juin dernier au prix de 3,99 euros. En 140 pages, ce bimestriel s’adresse aux plus de 50 ans qui croquent la vie à pleines dents. Sachant que ces lecteurs sont ceux du Point, du Figaro, de l’Express, du Nouvel Obs, etc. Ont-ils besoin d’un mag qui ne s’adresse qu’à eux ? Rien n’est moins sur…
 
« Nous proposons aux plus de 50 ans un magazine proche d'eux, de cette génération qui vit sa vie avec enthousiasme, à Paris ou en province. Résolument optimiste, notre magazine affiche la couleur dès sa baseline : La vie est belle ! Une affirmation qui se vérifie tout au long de nos pages » explique Nathalie Bloch-Sitbon, rédactrice en chef de 50&Plus Le Mag.
 
Tiré à 150 000 exemplaires, un numéro 2 est prévu pour le 31 août prochain. Nous leur souhaitons bien du courage, mais c’est loin d’être gagné…