Sommaire
Article publié le 23/04/2020 à 06:12 | Lu 887 fois

2000 centres auditifs pour venir en aide aux besoins urgents des seniors appareillés




En ces temps de confinement, ce sont aujourd’hui près de 2.000 centres auditifs qui sont répertoriés sur le site Internet www.permanence-audio.fr et qui peuvent venir au secours des besoins urgents des patients âgées. Notamment pour l’entretien, la réparation et le réglage de leur matériel auditif.


Ils sont des dizaines de milliers de seniors et personnes âgées confinés depuis des semaines, dépendants de la qualité de leur audition pour conserver un lien (téléphonique ou par visio-conférence) avec leur famille, les services médicaux (l’urgence peut parfois être vitale) et leurs vie sociale quotidienne. Et plus pratiquement pour regarder la télé ou écouter la radio !
 
Rappelons d’ailleurs que les problèmes auditifs peuvent renforcer l’isolement des ainés qui en ces temps difficiles n’ont pas besoin de souci en plus !
 
Dans une France où près des trois-quarts (70%) des patients des audioprothésistes ont plus de 70 ans, il était urgent qu’une offre de continuation des soins soit offerte (comme elle existe pour la vision).
 
Cette plateforme a été mise en place il y à trois semaines par le syndicat des audioprothésistes et le Collège National d’audioprothèse avec, au départ, 1.150 centres enregistrés. A ce jour, ce sont désormais plus de 2.000 centres auditifs qui permettent aux seniors de pouvoir trouver une réponse à l’entretien, la réparation et le réglage de leur matériel auditif.
 
La surdité est aujourd’hui une préoccupation centrale de santé publique. En effet, l’évolution démographique (le vieillissement des populations) prévoit une explosion des besoins dans les prochaines années... Selon l’OMS, ce sont aujourd’hui près de 278 millions de personnes dans le monde qui présentent une surdité modérée à profonde sur les deux oreilles.
 
Le marché de l’amplification auditive est conséquent et les perspectives de développement sont considérables. C’est un atout pour les patients, qui, tous les deux ans environ bénéficient d’une nouvelle avancée technologique.
 
A ce jour, les moyens de réhabiliter les différents types de surdité comprennent les aides conventionnelles de type prothèses auditives -équipées d’un microphone, d’un processeur pour traiter le signal et d’un haut-parleur– ainsi que les implants auditifs. A noter que les prothèses auditives deviennent insuffisantes en cas de surdité trop avancée.