Sommaire
Article publié le 21/05/2020 à 01:00 | Lu 1685 fois

Yvelines : 2 millions d'euros pour que 500 jeunes viennent en aide aux ainés l'été prochain




Cela fait déjà plus de quinze ans que chaque année, pendant l’été, le département des Yvelines met en place un programme intergénérationnel qui incite les jeunes à rendre visite à des personnes âgées isolées. En 2020, à l’occasion du déconfinement, le département a débloqué un budget de 2 millions pour que 500 jeunes aident les anciens à bien vivre l’été prochain.


Ce n’est pas un scoop. Le confinement a été difficile pour tout le monde, mais encore plus pour les personnes âgées qu’elles soient à domicile (la très large majorité) ou qu’elles vivent en maisons de retraite.
 
Alors que cette période s’achève (mais que la pandémie n’est pas terminée pour autant), le département des Yvelines a débloqué un budget de 2 millions d’euros qui va servir pour que 500 jeunes aident les personnes âgées à rompre leur isolement et plus largement, à bien vivre leur déconfinement l’été prochain.
 
Ces dernières ayant encore très peur d’être contaminée. A raison d’ailleurs puisque les ainés sont les plus à risque par rapport au virus !
 
Dans la pratique, ces 500 jeunes de plus de 16 ans (étudiants, lycéens et demandeurs d'emploi) devront visiter 5.000 ainés à raison d’une visite par semaine pendant les deux mois d’été, juillet et aout. Après avoir reçu une rapide formation (mais sérieuse), ces jeunes se rendront au domicile des personnes âgées pour leur tenir compagnie.
 
Ce dispositif permet d’une part de favoriser les échanges intergénérationnels et d’autre part l’enrichissement personnel des deux tranches d’âge. Les missions ? Offrir de la compagnie aux ainés qui se sentent isolés pendant l’été ; converser, jouer, se promener, faire les courses, aider aux démarches administratives, rendez-vous chez le coiffeur… et être une alerte en cas de problème sanitaire pour les Pôles d’autonomie Territoriaux et les centres communaux d’action sociale
 
Dans l’absolu, cette action du département n’est pas nouvelle, mais elle est cette année largement amplifiée. Jusqu’à maintenant, elle comptait dans les 150 jeunes par été ; cette année, ce sera plus de trois fois plus !
 
Ce service, proposé gracieusement aux aînés, permet également aux équipes médico-sociales d’assurer un suivi de proximité de la santé des personnes âgées à domicile et une prévention des pathologies et difficultés liées au grand isolement.
 
Rappelons que cette opération baptisée YES à l’origine existe depuis 2004. Elle avait été mise en place suite à la canicule de 2003 qui avait provoqué la mort de 13.000 ainés.