Sommaire
Article publié le 05/05/2021 à 09:42 | Lu 2792 fois

Withings : l'âge vasculaire à portée de balance




Depuis quelques années, les balances font bien plus qu’indiquer notre poids… Notamment, grâce au Français Withings, spécialisé en santé connectée, qui commercialisent des balances connectées. Ainsi, le modèle Body Cardio offre un nouvel indice de santé cardiovasculaire : Age Vasculaire. Cette fonctionnalité, inédite et qui s’annonce comme une « première mondiale » fournit une évaluation quotidienne et facile à comprendre de leur santé artérielle. Compter 150 euros.


Withings age vasculaire
Les maladies cardiovasculaires sont la cause numéro 1 des décès dans le monde, alors que 90% d’entre elles pourraient être évitées. L’âge et le vieillissement normal modifient le fonctionnement du cœur et des artères. Des symptômes cardio-vasculaires (trouble du rythme lors d’efforts…) peuvent alors apparaître avec le temps.
 
Les principaux facteurs de risque cardio-vasculaire ont également un impact sur la santé cardiaque des plus de cinquante ans : hypercholestérolémie, tabagisme, diabète, hypertension, obésité abdominale liée à la sédentarité, stress chronique lié à l’arrivée de la retraite…
 
Dans ce contexte, on comprend l’importance de suivre sa fréquence cardiaque et son âge vasculaire au quotidien pour les seniors. Ce qui propose ce pèse-personne connecté.
 
D’une simple pesée, ces derniers pourront avoir une estimation de leur âge artériel (en moins de trente secondes), basé sur une comparaison aux mesures des autres utilisateurs de leur tranche d’âge, afin de voir s’il est optimal, normal ou non optimal. IMC, analyse corporelle complète, mesure de la fréquence cardiaque et maintenant évaluation de l’âge vasculaire.
 
Avec cette nouvelle fonctionnalité, la balance créé un indice facilement compréhensible pour aider les utilisateurs à mieux appréhender leur santé et les aider à adopter une bonne hygiène de vie. Dans la pratique, elle se base sur la vitesse d’onde de pouls (VOP), une mesure de la rigidité artérielle qui est un indicateur clé de la santé cardiaque.
 
Fréquemment utilisé dans la médecine clinique, il permet, en effet, de détecter, en amont, les premiers signes associés aux incidents cardiaques et des problèmes de santé tels que l'hypertension, un taux de cholestérol élevé, une défaillance organique, une fonction cognitive réduite, la maladie d'Alzheimer, le risque d’accident vasculaire cérébral et la crise cardiaque.
 
La VOP correspond à la vitesse à laquelle les vibrations générées par les battements du cœur se propagent le long de l’artère aorte et de l’arbre artériel. Pour la déterminer, Body Cardio calcule le temps qu’il faut à l’onde de pouls pour aller de l’aorte dans le cœur jusqu’aux vaisseaux sanguins dans les pieds à l'aide des technologies de balistocardiographie et de pléthysmographie par impédance.
 
Lancée en 2016 et ayant déjà permis d’effectuer plus de 80 millions de mesures, Body Cardio permet à Withings de disposer aujourd’hui de l’une des plus grandes bases de données de VOP au monde.
 
Celle-ci a, en plus, l’avantage d’être très représentative de la population générale. Pour déterminer l’âge vasculaire, l’algorithme de Withings analyse la mesure de la VOP d’une personne par rapport aux mesures des autres utilisateurs de sa tranche d’âge et de ses caractéristiques physiques. L’Age Vasculaire permet de connaître l’âge réel de ses artères (+/- par rapport à l’âge chronologique de la personne) mais aussi de savoir si celui-ci est optimal, normal ou non optimal.
 
L’algorithme a été développé avec le Professeur Stéphane Laurent, cardiologue renommé de l’Hôpital Européen Georges Pompidou, à l’origine de nombreuses publications dans la médecine clinique.  
 
 
Si l’âge vasculaire est nettement supérieur à l’âge réel d’une personne, celle-ci encourt un plus grand risque de développer des problèmes cardiovasculaires ultérieurement. Souvent utilisée comme outil de bien-être, l’âge vasculaire est une donnée reconnue par la communauté scientifique.
 
En plus du poids et de l’IMC, cette balance « intelligente » analyse la composition corporelle (pourcentage de graisse, de muscle, d’eau et de masse osseuse) de l’utilisateur grâce à une technique scientifique appelée impédance biométrique.  Elle mesure également sa fréquence cardiaque à chaque pesée.
 
Pour rappel, Withings a inventé le tout premier pèse-personne connecté en 2009 et a rapidement découvert qu’accéder régulièrement et facilement à des paramètres vitaux depuis une application octroyait un nouveau pouvoir à ses utilisateurs : redevenir acteur de leur propre santé au quotidien.





Dans la même rubrique
< >

Vendredi 19 Novembre 2021 - 01:00 La sédentarité favoriserait les bouffées de chaleur