Sommaire
Article publié le 22/11/2018 à 01:53 | Lu 1378 fois

Vivre sa retraite ailleurs qu'en France...

Le site Internet Retraitesansfrontieres.fr, qui informe et conseille les futurs retraités qui rêvent de partir vivre à l’étranger, vient de divulguer le résultat de son enquête annuelle sur le coût de la vie dans les principaux pays où l’on peut vivre heureux tout en dépensant beaucoup moins qu’en France…


Vivre sa retraite ailleurs qu'en France...
Voici un sujet qui revient régulièrement sur le devant de la scène… Où vivre sa retraite ailleurs qu’en France ? En effet, alors que les prix de la vie quotidienne ne cessent d’augmenter, que les retraites ne font que fondre et que l’insécurité s’installe, certains retraités font le choix de s’expatrier sous des cieux plus cléments avec de surcroit, des niveaux de vie plus en adéquation avec leurs revenus.
 
Les résultats de cette enquête annuelle permettent d’identifier clairement trois grandes zones géographiques… L’Asie du sud-est, l’Afrique francophone et l’Europe du sud. Trois grandes zones très éloignées les unes des autres. A tous les niveaux.
 
L’Asie du sud-est est la région la plus attractive mais également la plus éloignée. Thaïlande, Vietnam, Malaisie (pays musulman), etc. se trouvent à une dizaine d’heures de vol et le décalage horaire est important (entre 5 et 7h) selon les pays et les saisons.
 
Selon ce site web, le coût de la vie y est deux fois moins élevé qu’en France. En revanche, attention, c’est loin et les frais médicaux peuvent être particulièrement chers en cas de gros pépins… Pour le reste ce sont des pays faciles à vivre au quotidien. Pratiquement aucun problème d’insécurité. A noter que le Vietnam a l’une des meilleures cuisines au monde et l’une des plus saines.
 
 
Afrique Francophone est déjà plus proche avec quasiment aucun décalage horaire. Selon ce site, le coût de la vie est environ 30% moins élevé que la France. En revanche, choisissez bien votre destination, de nombreux pays étant relativement instables politiquement et/ou en proie aux attaques terroristes… Les soins pour les petits bobos du quotidien sont accessibles en revanche, en cas de problème plus grave, il vaut mieux revenir en France.
 
Europe du Sud : hormis l’Espagne, le coût de la vie est de 15 à 20% plus faible qu’en France… L’avantage de ces deux pays, Espagne et Portugal, est leur proximité tant géographique que culturel. Situés au maximum à deux heures d’avion avec de surcroit des compagnies aériennes low-cost, il est possible de revenir en France sans s’y prendre un mois à l’avance… Les climats sont cléments, la nourriture est bonne et variée. Bref, c’est la solution idéale sans grosse prise de risque.
 
Et ce site web de conclure : « plus on s’éloigne de la France et plus l’économie est importante, mais en contrepartie, il faut accepter l’éloignement d’avec les enfants et petits-enfants. C’est la raison pour laquelle un pays proche comme le Portugal qui offre en outre une exonération totale d’impôt sur les pensions pendant 10 ans, est très prisé des retraités français ». Alors, Lisbonne ou Porto ?
 
A noter que pour cette enquête, seules les dépenses courantes de première nécessité ont été prises en compte dans le budget : alimentation, habillement, hygiène et beauté, loisirs et sorties, charges d’habitation, énergie et communication.
 
En effet les autres dépenses dépendent trop du standing de vie et du mode de consommation personnel des retraités expatriés, et n’ont donc pas été intégrées dans ce budget (assurance santé, automobile, impôts), ils viennent naturellement augmenter celui-ci.
 
Cette étude a été réalisée en recoupant le relevé de prix effectué tous les ans par notre correspondant local dans chacun de ces pays (52 produits et services de consommation courante comparables : aliments de base, BigMac, ticket de cinéma, cigarettes Marlboro, coiffeur, litre d’essence, prix du KWh, abonnement internet…), avec diverses données recueillies sur des sites internet de confiance.