Sommaire
Senior Actu

Article publié le 22/01/2018 à 01:44 | Lu 2347 fois

Vivre : les gens ne savent pas qu'il y a de la vie ici ! (livre)

Les éditions ateliers Henry Dougier vont publier le 1er mars 2018, un beau livre de textes et de photographies sobrement intitulé « Vivre ». Cet ouvrage (18.90 euros) recueillant des témoignages de résidants et soignants en maison de retraite s'adresse en particulier aux familles, aux personnels et à tous ceux qui s’intéressent au bien vieillir.


« Les gens ne savent pas qu'il y a de la vie ici ». Ces quelques mots de Nathalie, aide-soignante dans une maison de retraite à Paris, illustrent parfaitement les journées passées au sein de ces lieux trop longtemps assimilés à des mouroirs.
 
« Vivre » est un ouvrage signé de Cécile Cournau pour les textes et de Céline Gaille et Fabrice Rondon pour les photographies. Son but ? Rendre la parole aux résidents (les premiers concernés), aux familles -directement concernées- mais également au personnel des maisons de retraite (en l’occurrence du groupe Korian) qui y vivent tous les jours.
 
Le fait est qu’on a tendance à l’oublier un peu vite, mais les maisons de retraite sont des lieux de vie. Certes, on le sait peu tant que l’on n’est pas directement concerné par le sujet… Mais il y a de la vie, des sentiments, des histoires d'amour et d'amitié, de l'écoute, des angoisses, des difficultés, des souvenirs dans ces établissements. Naturellement, cela dépend des maisons de retraite, mais ceci est une autre histoire !
 
Comme disent Lucienne, Christiane, Jacqueline, Michel ou encore André, ils ont « tourné une page de leur vie » lorsqu’ils sont arrivés en maison de retraite. Mais ils sont là et bien là. « La relation avec eux est vraie, sans filtre », estiment Pierre, Vanessa, Anne, Fatou, qui travaillent dans ces maisons. Il suffit de pousser la porte et d’ouvrir les yeux.
 
Dans ce livre illustré, « les résidents », comme on les appelle, se sont confiés « cash » et sans langue de bois. Ils se remémorent leurs souvenirs, évoquent des anecdotes, reviennent sur leurs difficultés à affronter la vieillesse, leur perte d’autonomie mais parlent aussi de leurs joies et de leurs petits plaisirs quotidiens.
 
En face, le personnel trouve les bons gestes, les bons mots, les justes regards... Aides-soignants, kinésithérapeutes, animateurs ou psychologues, tous racontent avec authenticité leur quotidien dédié au service des aînés. Car in fine, il s’agit bien ici de continuer à vivre, autrement certes, mais vivre tout de même !