Sommaire
Article publié le 22/12/2020 à 01:00 | Lu 1750 fois

Villes Amies des Ainés : Une conserverie mobile et solidaire, l'un des huit lauréats 2020




Alors que la remise des prix s'est déroulée le 1er décembre dernier à l'occasion des 8èmes Rencontres du Réseau Francophone des Villes Amies des Aînés (édition 100% digitale), voici la présentation de l’un des huit lauréats de 2020 : Une conserverie mobile et solidaire, une action responsable et solidaire.


La Conserverie Mobile et Solidaire est un véhicule équipé (cuisine et laboratoire) qui propose des animations dans l’espace public, visant tous les publics, avec une attention particulière portée vers les familles et les personnes en situation de précarité économique et sociale.
 
La mobilisation est dirigée vers les adhérents et les personnes fréquentant les trois centres sociaux de Romans-sur-Isère, notamment avec un groupe d’une vingtaine de bénévoles (dont 75% de seniors). Lors des animations dans les villes et les villages, les publics des associations accueillantes (personnes âgées, personnes vulnérables, enfant des écoles ou centres de loisirs...) sont impactés par cette action.
 
La conception du projet a eu lieu de juin à octobre 2017. Le groupe Alimentation s’est réuni pour la première fois en avril 2017 en présence d’une quinzaine de personnes pour concevoir le déroulement des animations et envisager l’aménagement technique du futur véhicule.
 
Six personnes ont effectué un voyage d’étude à Liège où la collectivité anime une conserverie mobile (le seul projet européen) axée sur la formation des personnes en recherche d’emploi. Avant l’arrivée du véhicule, des animations à la conserve à partir des surplus de production se sont déroulées pendant l’été.
 
Cette phase a permis de parler du projet en cours en initiant des ateliers avec des habitants dans différentes communes du territoire tout en mobilisant des producteurs. En collaboration avec la SERT,
entreprise romanaise spécialisée dans l’intendance logistique et dans l’aménagement de foodtruck, la conception et la réalisation de la première conserverie mobile française est sortie d’usine à l’automne.
 
L’arrivée du camion stimule les envies d’agir et la semaine Terres Animées, organisée par Valence Romans Agglo en novembre 2017, lui donne un cadre opérationnel et promotionnel. La saison impose des légumes : courges, butternuts, poireaux, navets… et donc de la soupe.
 
Ce premier trimestre d’actions s’est plus concentré sur la structuration car la confection de conserves est très encadrée législativement.
 
D’avril 2018 à aujourd’hui, les animations s’enchaînent, une cinquantaine réalisées et la production est à l’avenant avec près de 850 pots stérilisés (pickles, compotes, coulis, ratatouilles, fruits au sirop…).
26 communes ont accueilli au moins une journée d’animation et de sensibilisation.
 
Ce sont 700 personnes qui ont épluché, découpé, nettoyé, cuisiné, mis en pot, stérilisé des fruits et des légumes, mobilisant une vingtaine de recettes sans oublier de déguster.
 
Toutes les tranches d’âges et de catégories sociales ont participé : 200 enfants d’un accueil de loisirs et d’une école, 20 adolescents en vacances, 60 étudiants, 150 personnes en situation de précarité économique, 10 résidents d’un EHPAD et 20 inscrits dans un IME, des familles et des habitués d’un magasin de producteurs.
 
Une vingtaine de producteurs a fourni les ingrédients indispensables au déroulement des animations.
 
Au-delà de l’enthousiasme à partager et à réaliser en commun une action concrète et utile, aux côtés des échanges et des rencontres humaines, la conscience de faire un geste de solidarité et écoresponsable apportait une réelle plus-value à chacune des personnes.
 
Au fil des jours, les réglages s’affinent, le plan de maîtrise sanitaire est de mieux en mieux respecté et intégré, l’épépineuse et la raffineuse prennent du service et tout ça produit des pots distribués à ceux qui participent et mis en vente dans les maisons de quartier.
 
Dans le même temps, la conserverie mobile et solidaire fait parler d’elle et suscite des intérêts, des envies, tout au moins de la curiosité : Ministère de la transition écologique et solidaire, Ministère de la cohésion des territoires, WWF France, Croix Rouge Française…
 
La mise en œuvre de ce projet est possible aussi grâce aux partenaires : l’association AGRICOURT, Valence Romans Agglo, Ville de Romans, CCAS, et diverses associations d’insertion sociale (Centres sociaux, ferme de cocagne, maison familiale rurale…).
 
Deux grandes difficultés ont été identifiés dans la mise en place du projet : une d’ordre financier, puisqu’il a fallu convaincre de la crédibilité à conduire un projet à vocation sociale et économique ; et
l’autre d’ordre technique, car la transformation exige la construction d’un plan de maîtrise sanitaire et surtout de respecter sa mise en œuvre, ce qui n’est pas toujours simple avec l’implication de bénévoles.
 
Afin de prouver l’efficacité de cette action, quelques chiffres clés pour la période septembre 2017 à décembre 2018, peuvent être mentionnées : 71 animations avec 700 participants, 1.600 heures de bénévolat et 19 bénévoles impliqués et formés à l’animation, 26 communes visitées, 1.900 kilos
de fruits et légumes récupérés puis transformés 100 litres de soupes et veloutés et 844 pots réalisés.
 
Pour les individus, prendre part à la Conserverie est une prise de risque, qui suscite la fierté. Le développement progressif de cette conserverie mobile et solidaire, depuis octobre 2017, a permis d’associer une trentaine de producteurs locaux labellisés Agriculture Biologique et de souligner des besoins de transformation pour valoriser financièrement leur exploitation.
 
Cette nouvelle forme de déploiement permettra de conjuguer les deux dynamiques : sociale en maintenant l’implication de bénévoles dans le programme d’animations et économique avec la proposition de prestations auprès des producteurs.