Sommaire
Article publié le 30/04/2021 à 09:57 | Lu 913 fois

Vieillir avec panache de Jocelyne Robert, pour regarder les ainés autrement (livre)




Les éditions de l’Homme vont publier le 20 mai prochain, le dernier ouvrage de la sexologue québécoise septuagénaire Jocelyne Robert, « Vieillir avec panache » ; si vous n’avez pas l’intention de mourir jeune, ce livre est pour vous !


Vieillir avec panache de Jocelyne Robert, pour regarder les ainés autrement (livre)
Ce nouvel ouvrage s’annonce comme un « pamphlet qui n’a rien des ouvrages théoriques sur la santé ou un peu moralisateurs sur la vieillesse ». Il a été écrit par Jocelyne Robert, une sexologue de renom âgée de 72 ans, Québécoise, qui est l’auteur de nombreux livres à succès de l’autre côté de l’Atlantique.
 
Au cours de sa longue carrière, et notamment depuis une dizaine d’années, cette spécialiste, suivies par des milliers de personnes sur les réseaux sociaux, a rencontré des milliers d’adultes âgés de 60 à 100 ans lors de ses conférences, traitant notamment de la sexualité des seniors.
 
Ce livre qui sortira d’ici le 20 mai et qui s’annonce comme un « véritable cri du cœur » et représente pour l’auteur un retour aux sources, puisque c’est auprès des aînés vivant en institution qu’elle avait amorcé sa carrière ! Jocelyne Robert a rédigé ces pages en pleine pandémie de COVID 19 sous l’impulsion de l’indignation.
 
« Ces vieux et vieilles, parqués dans des centres hospitaliers et abandonnés, ou ces « jeunes vieux », prisonniers de leur résidence et infantilisés, elle les connaît et les fréquente assidûment. Elle sait de quoi elle parle. Comment pouvons-nous, collectivement, considérer cette tranche de la population comme une sous-catégorie plus ou moins inutile et accepter de la voir sujette à la ségrégation, si ce n’est à la détestation, hors-jeu dans ce monde du « tout lisse », du tout instagrammable ? »
 
Avec sa verve habituelle, son sens de la formule, l’auteur nous aide à comprendre pourquoi cette vieillesse tant redoutée par le plus grand nombre, nous épouvante. Elle souhaite, in fine, favoriser le changement de regard que nous portons sur les plus vieux de notre société.





Dans la même rubrique
< >

Mercredi 12 Mai 2021 - 01:00 The Father : entretien avec Anthony Hopkins