Sommaire
Article publié le 31/08/2021 à 01:00 | Lu 1430 fois

Vaincre l'AVC par le professeur Pierre Amarenco (livre)




Les éditions du Rocher vont publier le 15 septembre prochain, Vaincre l’AVC, Comment le reconnaître, comment en guérir, comment le surmonter et comment l’éviter du professeur Pierre Amarenco. Un ouvrage qui s’adresse aux personnes atteintes d’AVC, à leurs proches et aussi aux soignants.


Vaincre l'AVC par le professeur Pierre Amarenco (livre)
Chaque année en France, 140.000 personnes sont touchées par un accident vasculaire cérébral, le tant redouté AVC. Rappelons que l’AVC constitue une urgence médicale. En cas de doute, il est fondamental d'appeler les urgences pour recevoir des soins médicaux le plus rapidement possible. Plus on va vite, plus les chances de survie en santé augmentent.
 
Il faut savoir également que l’on peut guérir d’un AVC ou en récupérer dans la plupart des cas, et, si l’on en garde un handicap, il peut être diminué ou surmonté. Dans ce contexte, Pierre Amarenco, chef du service de neurologie et du centre d'accueil et de traitement de l'attaque cérébrale à l'hôpital Bichat décrit dans cet ouvrage les symptômes et les signes de l’AVC.
 
Il explique aussi quoi faire immédiatement, comment se fait la prise en charge à l’hôpital et après, le diagnostic, les examens, la rééducation motrice et du langage. Il revient également sur le « handicap invisible » de la personne rentrée à domicile, qui touche aussi son entourage...
 
Indifférence, négligence, désarroi, vulnérabilité, doute, sentiment d’impuissance, pessimisme et espoir génèrent des frustrations, des incompréhensions, des exaspérations, des deux côtés, qui viennent toutes se confronter à la nécessité de retrouver l‘estime de soi et sa place dans la famille et la société.
 
Ce professeur a passé quarante années à voir et écouter des milliers de personnes atteintes d’AVC et leurs proches. Il connait donc bien son sujet et sait de quoi il retourne… Ce qui lui permet d’être totalement légitime pur donner ces conseils et pour retrouver de l’espoir. L’espoir de guérir et de retrouver le cours de sa vie.
 
Pour rappel, les AVC résultent de l'obstruction d'un vaisseau par un caillot qui réduit l'irrigation sanguine dans une zone cérébrale (AVC ischémique – le plus courant) ou de la rupture d'un vaisseau empêchant l'irrigation du cerveau (AVC hémorragique). Dans ce contexte, l'apport en sang -donc en oxygène- est insuffisant et le cerveau commence à mourir.
 
Les zones du corps contrôlées par ces cellules cessent alors de fonctionner correctement, entraînant des séquelles parfois permanentes. Il est donc important d'intervenir rapidement afin de réduire au maximum les handicaps physiques et mentaux à long terme. Les facteurs de risque -en plus de l’âge- sont globalement ceux de toutes les maladies cardiovasculaires (hypertension artérielle, diabète, tabac, mauvaise alimentation, sédentarité).





Dans la même rubrique
< >




Nos dernières publications contextuelles