Vagues de chaleur : les bonnes pratiques !

Les vagues de chaleur sont depuis quelques années plus fréquentes, plus longues et plus précoces. Dans ce contexte, le ministère de la Transition écologique met en place le premier plan d'anticipation des vagues de chaleur. Il vient compléter le dispositif canicule sur les risques sanitaires élaboré par le ministère de la Santé et Santé publique France et s'appuie par ailleurs sur le dispositif vigilance de Météo France. L'occasion pour Service-Public.fr de vous rappeler les gestes essentiels en période de canicule.


Le plan d'anticipation a pour objectif de : limiter les impacts des vagues de chaleur sur la vie quotidienne des Français ; assurer la contituité des services publics essentiels ; assurer la contituité de la vie économique ; et protéger les milieux et les ressources naturels.
 
La campagne de communication auprès du grand public porte notamment sur :
 
  • les travaux réalisables dans son logement et le comportement à avoir en cas de forte chaleur ;
  • les bons gestes à adopter si vous avez des animaux ;
  • l'indication des îlots de fraîcheur et des fontaines publiques dans les communes ;
  • la diffusion de messages de prévention dans les transports.
 
Santé publique France diffuse également une campagne de prévention des risques liés aux fortes chaleurs et à la canicule 2023.l
 
Rappel : une vague de chaleur est un épisode caractérisé par une chaleur intense, de courte durée ou par des températures élevées qui perdurent dans le temps. Cette définition est adaptée au climat de chaque territoire. On parle de vague de chaleur nationale lorsque la température moyenne quotidienne nationale dépasse 25,3 °C.
 
Un épisode de canicule présente de très fortes chaleurs le jour et la nuit durant au moins 3 jours consécutifs.

Adoptez les bons réflexes

L'exposition aux fortes chaleurs présente un risque important pour la santé de tous et tout particulièrement pour les personnes les plus fragiles : personnes âgées, personnes malades sous traitement médical ou en situation de handicap, femmes enceintes, enfants et nourrissons.
 
Des gestes simples permettent d'éviter les accidents graves, comme la déshydratation ou le coup de chaleur. N'hésitez pas à prendre toutes les précautions avant les premiers signes de souffrance corporelle, même s'ils vous paraissent insignifiants !
 
Les principales pathologies liées à la chaleur sont la fatigue, les maux de tête, les nausées, les crampes musculaires, la déshydratation. Le risque le plus grave est le coup de chaleur, qui peut entraîner le décès.
 
Pendant les fortes chaleurs, protégez-vous en adoptant les gestes suivants : restez au frais ; buvez de l’eau ; évitez l’alcool ; mangez en quantité suffisante ; fermez les volets et les fenêtres le jour, aérez la nuit ; mouillez-vous le corps ; donnez et prenez des nouvelles de vos proches (restez en contact tous les jours avec les personnes âgées, isolées ou fragiles (proches, amis, voisins) et vérifiez qu'elles ne souffrent pas de la chaleur) ; préférez des activités sans efforts ; et en cas de malaise, appelez le 15.

Gardez votre logement frais

Voici quelques recommandations pour maintenir votre logement au frais :
 
  • Dans la journée, fermez les volets dès que le soleil tape sur la fenêtre ou avant de partir travailler le matin.
  • Fermez aussi les fenêtres dès que la température extérieure dépasse celle de votre logement. Si votre logement a des expositions multiples, maintenez les fenêtres fermées du côté du soleil et ouvertes du côté ombragé si cela permet de faire des courants d'air.
  • Pour refroidir les pièces, par évaporation d'eau, vous pouvez pendre un linge humide devant une fenêtre ouverte du côté ombragé.
  • Ouvrez les fenêtres la nuit et créez des circulations d'air pour évacuer la chaleur stockée à l'intérieur.
  • Utilisez ventilateurs et brumisateurs. Vous pouvez placer un pain de glace ou un sac de glaçons devant un ventilateur.
  • Éviter de faire fonctionner des appareils qui produisent de la chaleur : plaques chauffantes, four...
  • Il est également possible de placer sur les vitres des films anti-chaleur. Ceux-ci peuvent repousser jusqu'à 90 % des rayonnements solaires avant qu'ils ne pénètrent à l'intérieur des pièces.

Pour les personnes les plus fragiles : s'inscrire sur le registre Canicule

Le registre canicule permet de recenser sur un fichier communal les personnes qui souhaitent se faire aider en cas d'épisodes caniculaires. Il s'agit d'un service gratuit et confidentiel. Ce fichier est mis à jour deux fois par an.
 
Il pour vocation de localiser les populations les plus à risque, qui seront régulièrement contactées par les services de leur ville pendant toute la durée de l'alerte, afin de s'assurer qu'elles n'ont pas besoin d'aide. Lors de ces appels, les agents rappellent également les conseils élémentaires pour éviter les risques de déshydratation et pour se rafraîchir.
 
Si la personne appelée ne répond pas, et que la non-réponse est jugée inquiétante, le Centre communal d'action sociale (CCAS), chargé de ces appels, peut contacter la police municipale qui se déplacera et qui pourra en dernier recours contacter les pompiers.
 
Trois catégories de personnes peuvent s'inscrire sur ce registre, à la condition qu'elles résident à leur domicile :
 
  • les personnes âgées de 65 ans et plus ;
  • les personnes âgées de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail ;
  • les personnes adultes handicapées (public défini en fonction des municipalités), les professionnels ou personnes de leur entourage.

 
La demande d'inscription doit être réalisée soit par la personne concernée (ou son représentant légal) soit par un tiers (entourage de la personne ou service intervenant auprès d'elle). Pour connaître les modalités exactes, renseignez-vous auprès de votre mairie.
 
À noter : dans le cadre du plan d'anticipation des vagues de chaleur 2023, les jeunes en service national universel (SNU) seront mobilisés pour inciter les personnes vulnérables à s’inscrire sur les registres nominatifs tenus par les communes.
 
Attention : le registre canicule est activé quand le plan canicule de niveau 3 est activé : ce niveau correspond à une période de chaleur intense (34 degrés en moyenne) avec des températures nocturnes se maintenant à des niveaux élevés, soit au-dessus des 20 degrés en moyenne, sur plus de trois jours consécutifs.
 
Rappel : en cas d'épisode de forte chaleur, un numéro d'information est mis à disposition du public : Canicule info service 0800 06 66 66. Cette plateforme permet également d'obtenir des conseils pour se protéger et protéger son entourage, en particulier les plus fragiles. Elle est joignable du lundi au samedi de 9h à 19h (appel gratuit depuis un poste fixe en France).

Source
 

Publié le 21/06/2023 à 01:00 | Lu 3217 fois