Vaccins : c'est désormais possible dans votre pharmacie !

Si vous avez 16 ans et plus et que vous avez une prescription médicale, vous pouvez désormais faire réaliser vos vaccins ou rappels de vaccins dans une pharmacie sur présentation d'une ordonnance médicale. Quels sont les vaccins concernés et comment procéder ?





Les professionnels de santé étaient déjà habilités à administrer les vaccins contre la grippe saisonnière et la Covid-19.
 
Depuis le 7 novembre 2022, ils sont autorisés à administrer 14 autres vaccins ainsi que leurs rappels : diphtérie ; tétanos ; poliomyélite ; coqueluche ; papillomavirus humains ; infections invasives à pneumocoque ; hépatite A et hépatite B ; méningocoques de sérogroupes A, B, C, Y et W ; et rage.
 
L'objectif de cette nouvelle mesure, validée par la Convention nationale des pharmaciens titulaires d'officine, est de faciliter l'accès aux vaccins et d'améliorer la couverture vaccinale des personnes de 16 ans et plus, selon le calendrier vaccinal en vigueur. Elle vise également à désengorger les cabinets médicaux.
 
À noter : l'acte ne peut être réalisé que par un pharmacien et doit avoir lieu dans un espace de confidentialité.
 
Vous devez impérativement être muni d'une ordonnance de médecin, mais les personnes éligibles aux vaccinations contre la grippe et la Covid-19 n’ont pas besoin de prescription.

Comment vous faire vacciner en pharmacie ?

Vous devez vous renseigner auprès de votre officine pour savoir si elle pratique les vaccins et si un rendez-vous est nécessaire, chaque établissement étant libre de s'organiser comme il lui convient. Vous devrez vous munir de l'ordonnance vous prescrivant le vaccin.
 
La seule condition à remplir pour les officines est d'être formées et de déclarer l'activité de vaccination auprès de l'Agence régionale de santé.
 
Attention : la vaccination sur les enfants de moins de 16 ans ou sur des personnes immunodéprimées ne peut pas être effectuée en pharmacie.

Combien ça coûte ?

Se faire vacciner en pharmacie coûte 7,50 €. L'achat du produit est pris en charge pas l'Assurance maladie à hauteur de 65 % pour les vaccins obligatoires, le reste pouvant être pris en charge par une complémentaire santé.

L'acte d'injection devrait être pris en charge à hauteur de 70 %, comme c'est le cas pour la grippe saisonnière, cette disposition doit être confirmée.
 
À savoir : le prix du vaccin en pharmacie doit augmenter de 2 € en janvier 2023 pour passer à 9,50 €, comme le prévoit le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2023.
 
Source 

Article publié le 14/11/2022 à 01:00 | Lu 1585 fois