Sommaire
Article publié le 15/01/2021 à 10:50 | Lu 1872 fois

Vaccination : les seniors de plus de 75 ans peuvent prendre rendez-vous




Enfin… Depuis cette nuit, les volontaires seniors de 75 ans et plus peuvent enfin prendre un rendez-vous par téléphone ou internet pour réserver une place afin de recevoir leur première injection du vaccin dans un centre de vaccination.


La campagne de vaccination française n’en finit pas de connaitre des ratés et de prendre du retard… Une constante de ce gouvernement semble-t-il.

Pour autant, les seniors de 75 ans et plus peuvent depuis cette nuit, prendre un rendez-vous par téléphone ou sur le web, dans un centre de vaccination afin de recevoir la première dose de leur vaccin contre le coronavirus.
  
La carte des centres de vaccination mise en ligne sur le site public sante.fr renvoie vers trois plateformes privées sélectionnées par l’Etat pour ceux qui souhaitent prendre rendez-vous en ligne. Il s’agit de Doctolib, Keldoc et Maiia. Il va cependant falloir s’armer d’un peu de patience car le site est fortement ralenti face aux très nombreuses demandes…
 
Pour le moment, la France n’est pas reconfinée… Cependant avec près de 20.000 cas annoncés quotidiennement par le gouvernement (quatre fois plus qu’espéré), Jean Castex a annoncé un durcissement du couvre-feu sur l’ensemble du territoire national à partir de demain soir 18h jusqu’à 6h du matin et ce tous les jours jusqu’à fin janvier. « Les dérogations resteront les mêmes pour rentrer du travail ou aller chercher ses enfants à l'école ou à la garderie ", a indiqué le Premier ministre.
 
Selon le dernier bilan, près de 25.000 personnes auraient reçu leur première injection, alors que la France disposait la semaine dernière d’un million de doses du vaccin Pfizer/BioNTech. Les chiffres ont connu une nette accélération après l’ouverture de la vaccination aux professionnels de santé, pompiers, et aides à domicile de plus de 50 ans ou à risques.
 
Pour rappel, les personnes éligibles à la vaccination sont incitées à :
- Se renseigner localement, auprès de son médecin traitant, pharmacien, mairie, afin d’obtenir les coordonnées du centre de vaccination le plus proche de chez soi et prendre rendez-vous directement par téléphone ;
- Effectuer sa prise de rendez-vous sur internet, en se rendant sur le site www.sante.fr : l’internaute sera dirigé vers la fiche du centre de vaccination le plus proche de chez lui, qui lui permettra d’accéder à la plateforme de rendez-vous en ligne dédiée à ce centre ;
- Se faire accompagner dans cette démarche en ligne par ses enfants, petits-enfants, proches et aidants pour les personnes qui ne seraient pas à l’aise avec l’outil numérique ;
- Contacter le numéro vert national 0800 009 110 (ouvert tous les jours de 6h à 22h) pour être redirigée vers le standard téléphonique du centre le plus proche de chez elle ou obtenir un accompagnement à la prise de rendez-vous.
 
La vaccination des personnes à haut risque concerne 800.000 Français.
 
Ceux qui seront éligibles à partir de lundi 18 janvier 2021 :
- Les résidents en EHPAD et USLD, qui sont vaccinés directement dans les établissements ;
- Les personnes âgées séjournant dans les établissements de santé et en services de soins de suites et de réadaptation ;
- Les personnes âgées hébergées en résidences autonomie, résidences services et autres lieux de vie spécialisés, ainsi que dans les foyers de travailleurs migrants ;
- Les personnes en situation de handicap vulnérables hébergées en maisons d’accueil spécialisées et foyers d’accueils médicalisées ;
- Les professionnels de santé (et autres professionnels des établissements de santé et des établissements médico-sociaux intervenant auprès de personnes vulnérables), y compris les professionnels libéraux, les aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables et les sapeurs-pompiers, lorsqu’ils ont plus de 50 ans et/ou des comorbidités* ;
- Les personnes ayant une pathologie qui les expose à un très haut risque face à la Covid-19 disposant d’une ordonnance médicale pour se faire vacciner prioritairement.
 
Il s’agit de personnes :
- Atteintes de cancer et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
- Atteintes de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
- Transplantées d’organes solides ;
- Transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
- Atteintes de poly-pathologies chroniques, avec au moins deux insuffisances d’organes ;
- Atteintes de certaines maladies rares (voire liste sur le site du ministère de la santé)
- Atteintes de trisomie 21.
 
*La liste des comorbidités est la suivante :
L’obésité (IMC>30), particulièrement chez les plus jeunes ;
La BPCO et l’insuffisance respiratoire ;
L’hypertension artérielle compliquée ;
L’insuffisance cardiaque ;
Le diabète (de type 1 et de type 2) ;
L’insuffisance rénale chronique ;
Les cancers et maladies hématologiques malignes actifs et de moins de 3 ans ;
Le fait d’avoir une transplantation d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
La trisomie 21.