Sommaire
Article publié le 13/11/2020 à 03:00 | Lu 1126 fois

Une cure thermale pour améliorer son système veineux




Les pathologies liées aux maladies veineuses sont nombreuses et doivent faire l’objet d’un suivi médical régulier afin d’éviter toutes complications. La réalisation d’une cure thermale apportera un réel soulagement au patient.


En France, le nombre de personnes atteintes d’une maladie veineuse augmente avec l’âge. Les jambes lourdes, les varices, les œdèmes ainsi que les ulcères font partie des nombreuses pathologies affectant le système veineux.
 
Si certaines sont moins douloureuses que d’autres, une prise en charge précoce permet de limiter leur impact sur la qualité de vie quotidienne et permet d’avancer plus sereinement dans l’âge.
 
Certains traitements associés à la pratique d’une activité physique adaptée, une bonne hygiène de vie alimentaire ainsi que le port de bas de contention permettent de contenir les symptômes et les gênes occasionnées.
 
Pourquoi réaliser une cure thermale en phlébologie ?
La médecine thermale est une démarche médicale prenant en charge une pathologie dans sa globalité. L’orientation en phlébologie est l’une des 12 orientations thermales reconnues et prises en charge par l’assurance maladie. La cure thermale est une alternative naturelle, douce et sans effet secondaire sur l’organisme.
 
Prescrite par un médecin traitant ou spécialiste, la cure thermale dure 21 jours. Durant son séjour, le curiste recevra quotidiennement des soins spécifiques à base d’eau thermale.  L’action mécanique des soins ajoutée aux vertus des eaux thermales permet de stimuler la circulation sanguine et d’améliorer le retour veineux par une double action de vasoconstriction et de vasodilatation.
 
La cure thermale est également un cadre propice pour la mise en place d’activités physiques régulières ainsi qu’à une nouvelle hygiène de vie. L’objectif est de limiter l’évolution et les complications possibles.
 
Les effets d’une cure thermale sont visibles plus de 6 mois après la réalisation de celle-ci. Bénéfique pour l’organise, différentes études ont prouvé l’efficacité du thermalisme sur la prise en charge des pathologies veineuses.
 
Comment bénéficier d’une cure thermale remboursée par la sécurité sociale ?
Une cure thermale conventionnée doit être prescrite par un médecin dans le cadre du traitement d’une pathologie prise en charge par la médecine thermale (Voir la liste des maladies traitées).

Par la suite, cette cure doit être réalisée dans l’un des 110 établissements thermaux du pays et durer 3 semaines, dont 18 jours dédiés aux soins.
 
La sécurité sociale pourra alors vous rembourser partiellement les frais correspondant aux soins thermaux ainsi que ceux concernant le suivi médical réalisé par le médecin thermal durant le séjour. La part restante appelée le ticket modérateur, pourra faire l’objet d’une prise en charge par une mutuelle, en fonction du contrat souscrit.
 
Quelles stations thermales choisir ?
En France, de nombreuses stations ont obtenu l’agrément en « phlébologie »