Une brochure pour lutter contre la discrimination et les difficultés d'accès aux droits des personnes âgées

Accès à la santé, au crédit, au logement, participation à la vie collective et citoyenne… Les idées reçues sur la vieillesse peuvent créer des différences de traitement envers les personnes âgées, qui constituent parfois des discriminations à leur encontre. A l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées, le Défenseur des droits a publié une brochure sur les discriminations et difficultés d’accès aux droits des personnes âgées.





Les idées reçues sur les personnes âgées peuvent causer des différences de traitement qui constituent parfois des discriminations interdites par la loi.
 
Ces actes peuvent se dérouler lors d’une consultation médicale, au moment de contracter un crédit, de chercher un logement ou bien encore dans l’exercice de sa citoyenneté.
 
Le 1er octobre 2021, le Défenseur des droits publiait une étude sur « Les discriminations et les difficultés d’accès aux droits liées à l’âge avancée ».
 
Cette étude avait mobilisé une enquête téléphonique auprès de plus de 2.500 personnes âgées de 65 ans ou plus vivant à domicile, ainsi qu’une enquête par entretien menée auprès de 15 aidants de personnes âgées en situation de perte d’autonomie.
 
Les résultats montraient une prise de conscience insuffisante des personnes âgées quant aux discriminations dont elles pourraient être victimes, en particulier celles liées à leur âge.
 
Les saisines sur le sujet sont donc rares auprès du Défenseur des droits. A titre d’exemple, en 2021, seulement 3% des réclamations provenant de personnes de 60 ans et plus concernaient une situation de discrimination.
 
Face à cette situation, un an plus tard, le Défenseur des droits publie une brochure « Discriminations fondées sur l’âge et difficultés d’accès aux droits » (téléchargeable en bas de page en format PDF). L’outil a été élaboré en concertation avec des acteurs associatifs et institutionnels du secteur.
 
Cette brochure a pour objectif de faire connaître leurs droits aux personnes âgées et à leur entourage, mais également d’informer sur les recours et solutions possibles dans ces situations.
 
Elle rappelle de manière simple les concepts de discrimination et de difficultés d’accès aux droits, et donne plusieurs exemples de situations rencontrées par les personnes âgées dans différents domaines de la vie quotidienne :
 
  • la santé (« On a refusé de m’envoyer une ambulance car je n’étais pas considéré comme prioritaire à cause de mon âge »),
  • l’accès à des services publics ou privés (« On m’a refusé un crédit pour acheter un réfrigérateur à cause de mon âge »),
  • le logement (« On m’a refusé une location d’appartement car j’ai 75 ans »),
  • ou encore l’accès à la vie citoyenne (« Ma candidature au conseil d’administration de l’association donc je suis membre a été refusée car j’avais plus de 75 ans »).
 
Pour chaque partie, les textes de lois concernés sont précisés.
 
Qu’ils soient victimes témoins de discriminations, ou qu’ils aient des questions sur leurs droits, les personnes âgées et leur entourage peuvent contacter gratuitement le Défenseur des droits par téléphone, courrier gratuit, site internet ou en prenant rendez-vous avec l’un des délégués territoriaux de l’institution.
 
Source

Article publié le 13/10/2022 à 01:00 | Lu 5712 fois