Sommaire
Article publié le 24/10/2019 à 01:00 | Lu 1078 fois

Une bonne mutuelle pas chère, c'est possible ?

Face à l'offre abondante des assurances santé à tous les prix, il est souvent difficile de choisir sa mutuelle. De peur de se retrouver mal remboursé, on finit parfois par opter pour un contrat trop cher et mal adapté à ses besoins réels. Pourtant, une bonne mutuelle à un tarif abordable, c'est possible. Voici les bonnes questions à se poser pour trouver la bonne mutuelle.


Une bonne mutuelle pas chère, c'est possible ?
Quel est mon profil ?
Pour bien choisir sa mutuelle et trouver la meilleure offre, il convient d'abord de définir son profil.
 
Un célibataire, par exemple, n'a en effet pas les mêmes besoins qu'une famille et recherche en toute logique une mutuelle pas chère. De même, un senior peut avoir besoin de soins de santé plus importants et demande donc une couverture plus complète.
 
Outre ces profils types, certaines mutuelles peuvent même proposer des offres plus spécifiques, notamment à l'attention des travailleurs non salariés, des demandeurs d'emploi en fin de droits, des agents territoriaux ou hospitaliers, ou encore des retraités des IEG.
 
De quoi ai-je réellement besoin ?
En fonction de votre profil, vos besoins s'avèrent en effet différents et s'il peut être risqué de se retrouver sous-assuré, rien ne sert en revanche de se sur-assurer.
 
Un jeune célibataire, par exemple aura tout intérêt à choisir une mutuelle à un tarif abordable qui ne couvrira que ce dont il aura vraisemblablement besoin. Inutile par exemple, pour lui, de s'acquitter d'une garantie orthodontie enfant ou prothèses auditives, une bonne garantie hospitalisation ou orthodontie adulte restant par contre primordiale, de même qu'une garantie pilule contraceptive ou nuptialité.
 
De la même manière, une famille recherchera au meilleur prix une gamme de garanties plus étendue à destination des enfants : cotisation offerte jusqu'au premier anniversaire des enfants, exonération de la cotisation du troisième enfant et des suivants, prise en charge des enfants jusqu'à leurs 26 ans, mais aussi une couverture des frais liés à l’accouchement.
 
Une surcomplémentaire ?
Si vous bénéficiez d'une mutuelle d'entreprise imposée, celle-ci peut ne pas répondre entièrement à vos besoins spécifiques.
 
Si tel est votre cas, vous avez la possibilité, en plus de votre mutuelle d'entreprise, d'opter pour une surcomplémentaire santé. Il s'agit d'une couverture supplémentaire qui vient compléter vos différents remboursements en optique, en dentaire, en audition, en appareillage, ou encore en cure thermale. Une seconde mutuelle, en quelque sorte, qui vient répondre à tous vos besoins.





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 7 Novembre 2019 - 01:00 Nash : de l'intérêt des probiotiques