Una Roberta a Parigi : une joyeuse parenthèse avec la plus Italienne des Parisiennes !

Un Sol en scène lumineux pourrait-on dire à la vue de cette pétillante Roberta qui nous réchauffe le cœur avec ses anecdotes truculentes et sa verve volubile. Son regard distancié d’une Italienne « pur jus » débarquant à Paris sans parler français et sans connaitre nos codes va générer de bien facétieuses situations.


Una Roberta a Parigi ©Federico Anselmi
Tout y passe, avec ou sans transition, la maîtrise de la langue et ses nuances de vocabulaire, la cuisine, les apéros, la rencontre, le travail, la bise, le salut, le regard, le voisinage, la drague…
 
Bref, les coutumes qui d’un pays à l’autre, même voisin, sont bien différentes. Quiproquo, faux amis, malentendus se bousculent dans son monologue savoureux.
 
Comme elle aime le dire haut et fort avec son accent chantant transalpin, « si Français et Italiens s'alliaient, ils seraient les rois de la mode, de la cuisine, de l'art de vivre... Bref, les rois du monde, mais un sujet extrêmement sensible les divisent : le foot ! ».
 
Avec beaucoup d’humour et sans complexe, elle se moque des clichés qui ont la vie dure. Elle met en balance d'un côté, le raffinement et les subtilités françaises avec la Dolce Vita et le tempérament trempé et spontané des Italiens.
 
Pour y parvenir avec brio, elle est prête à tout avec énergie : elle narre, déclame, chante, danse, saute, virevolte, interpelle et crée un lien sympathique avec le public qui devient son meilleur complice.
 
Parfois grave ou légère, coquine ou sérieuse, hilarante ou triste, Roberta est toujours drôle, séduisante et touchante. Elle explore tous les registres de la comédie pour nous embarquer dans son monde fantaisiste. 
 
Ce spectacle émouvant est le cri d’amour d’un cœur assez grand pour aimer à la fois l’Italie et Paris et le partager sans modération avec autrui .
 
Présenté au OFF d’Avignon en 2023, Una Roberta a Parigi mérite le détour pour s’emplir de joyeuseté et approcher la lumière de Roberta Cecchin.


Alex Kiev
 
- La divine comédie Paris 28 mars et 11 avril
- Le petit bijou Biarritz 6 avril
- Lyon la girafe qui se peigne 31 mai et 1er juin
- 30 mai l’appart café Bourg les Valence
- Juillet festival d’Avignon théâtre Notre Dame
- Novembre Chambéry la comédie des Alpes

Publié le 17/03/2024 à 06:50 | Lu 2058 fois