Sommaire
Article publié le 07/04/2021 à 09:46 | Lu 3337 fois

Un site web sur les problématiques nutrition et maladies inflammatoires chroniques




Le site Internet « Manger sans s’enflammer.fr », réalisé par le laboratoire Fresenius Kabi et les associations Andar, AFA et France Psoriasis fait le point sur le lien entre la nutrition et les maladies inflammatoires chroniques. Parce qu’on le sait… Nous sommes « ce que nous mangeons ».


L’alimentation est au cœur du quotidien des patients et de leurs préoccupations. Même si elle
n’influe pas sur le cours de la maladie, elle peut en revanche jouer un rôle sur sa sévérité, sur la fréquence des  poussées et sur la qualité de vie des patients.
 
Manger sans s’enflammer, c’est possible et c’est à ce titre qu’il est important de donner aux patients accès à toutes les informations sur le sujet et de les accompagner au quotidien.
 
D’une manière générale, les patients souffrant de maladies inflammatoires chroniques (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, rhumatisme psoriasique, psoriasis, maladie de Crohn ou rectocolite hémorragique) n’ont pas forcément conscience du lien qui existe entre l’alimentation et leur pathologie.
 
En effet, selon un sondage Opinionway*, près d’un patient sur deux estime que la nutrition a un
lien avec leur maladie et pourtant plus de la moitié estime ne pas bénéficier de suffisamment
d’informations !
 
Par ailleurs, l’impact de la nutrition sur la maladie est évalué de façon inégale par les patients souffrant de maladies inflammatoires chroniques. Des chiffres qui augmentent selon la pathologie dont souffrent les patients : pratiquement les deux-tiers (63%) des patients souffrant d’un Rhumatisme inflammatoire chronique (RIC) rapportent un fort impact de la nutrition et la quasi-totalité (81%) de ceux souffrant d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) rapportent un fort impact de la nutrition.
 
Toujours selon ce sondage, on note également un manque d’informations sur la nutrition délivrées aux patients. Plus d’un sur deux déclarent ne pas recevoir suffisamment d’informations sur la nutrition,
dont 17%, aucune information ! Un manque d’informations qui diffère toutefois selon la pathologie : 61% des patients atteints d’un RIC ; 39 % des patients atteints d’une MICI et 57% des patients atteints de psoriasis.
 
Le sondage montre également (de manière assez évidente d’ailleurs) que ce sont les spécialistes des pathologies concernées qui sont le plus légitimes pour répondre aux questions en matière de nutrition.
 
Parce que la nutrition est un élément essentiel dans la prise en charge des pathologies inflammatoires, ce site a pour objectif d’informer le grand public, les patients et leur entourage et de sensibiliser les professionnels de santé afin qu’ils puissent parler « Nutrition » pendant leurs consultations.
 
Les questions principales sont abordées : Quel est le rôle de l’alimentation ? Quel est le rôle du
microbiote ?
et trois brochures entrent plus en détail de chaque maladie chronique abordée :
- La brochure Citron fait un focus sur la Nutrition et les rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC)
- Celle du Poivron sur la Nutrition et les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI)
- Et enfin la Citrouille sur la Nutrition et le psoriasis.
 
A noter également la présence de trois interviews menées par les patients auprès de leurs spécialistes qui révèlent l’importance de mettre au centre de la consultation le sujet de la Nutrition.
 
*Étude réalisée en juillet 2020 auprès d’un échantillon de 500 patients âgés de 18 ans et plus