Sommaire
Article publié le 11/09/2018 à 10:40 | Lu 1450 fois

USA : une sexagénaire découvre son AVC grâce à des selfies

Aux Etats-Unis, Juanita Branch, 63 ans, a compris qu’elle était en train de faire un AVC après avoir regardé une série de selfies qu’elle venait de prendre afin de changer sa photo de profil sur Facebook. Quand un autoportrait vous sauve la vie…


Avant d’aller plus loin, rappelons qu’un « selfie » comme on dit de nos jours, est un autoportrait réalisé avec son téléphone portable le bras tendu ou grâce à l’aide d’une perche. C’est la grande mode sur les réseaux sociaux où les internautes de tous âges se prennent en photo aux quatre coins de la planète, dans des lieux insolites, à la montagne, dans leur salon, à la mer, etc. Bref, plus la photo est originale ou décalée, mieux c’est ! 
 
Aux Etats-Unis, en Floride, une sexagénaire doit surement la vie à cette nouvelle tendance quelque peu narcissique… En effet, après avoir pris une série d’autoportraits visant à changer sa photo de profil sur Facebook (les seniors adorent ce réseau social), Juanita Branch, 63 ans, a compris qu’elle était en train de faire un accident vasculaire cérébrale (AVC) en regardant les changements de son visage : ce dernier s’affaissait et sa bouche était tordue !
 
Juanita Branch s’est immédiatement rendue aux urgences où les médecins se sont servis des clichés pour étudier quand avait véritablement démarré l’AVC. Ce, de manière à pouvoir traiter l’évènement de la meilleure manière qui soit.
 
Comme le rappelle la sexagénaire dans la presse américaine : « souvent les gens pensent qu’on a mal quand on fait un AVC. Mais non. Quand on détecte les symptômes, il faut immédiatement appeler quelqu’un ».
 
Pour information, l’AVC est en France en 2017, la seconde cause de mortalité de l’adulte, responsable d’un décès sur dix. On considère qu’un AVC survient toutes les quatre minutes, laissant de nombreux patients lourdement handicapés. Il reste aussi la principale cause de démence, après la maladie d’Alzheimer…

Afin d’analyser la nature de la relation des Français avec leur pratique du selfie, CEWE, l’un des leaders européens de l’impression photo, a réalisé un sondage en partenariat avec l’IFOP qui vient casser certaines idées reçues.
 
En effet, loin d’être un ressort dédié uniquement au buzz ou à un narcissisme exacerbé, l’étude démontre que plus de 7 français sur 10 prennent des selfies avant tout pour immortaliser un bon moment entre proches… mais les deux-tiers pensent tout de même qu’il est aussi le signe d’une survalorisation de l’ego.
 
D’une manière générale, le selfie est une pratique qui concerne plutôt les femmes (la majorité est féminine à 64%) et c’est sans surprise chez les moins de 35 ans que l’on retrouve l’écrasante majorité des « preneurs » de selfies : 86 % ! A l’inverse, ceux qui n’en ont jamais pris (40% des Français) sont sur-représentés chez les 65 ans et plus (56%).





Dans la même rubrique :
< >