Sommaire
Article publié le 27/06/2018 à 02:00 | Lu 915 fois

Traitement d'une cataracte et rétablissement de la vision à l'aide de LIO

Avant d’aller plus loin, rappelons qu’une LIO (lentille intraoculaire) est un cristallin artificiel mis en place par le chirurgien pour remplacer le cristallin naturel atteint par une cataracte. Après implantation, la lentille reste en place dans l'oeil de manière permanente. Sa fonction principale ? Focaliser la lumière sur la rétine (arrière de l'oeil), comme le ferait un cristallin sain.


Il faut savoir qu’il existe sur le marché principalement deux catégories de LIO :
– Les LIO monofocales qui remplacent le cristallin et ne fournissent aucune correction complémentaire s'il existe des troubles de la réfraction. Elles disposent d'une seule zone de mise au point, soit pour la vision de près, soit pour la vision de loin.
 
– Les LIO multifocales qui remplacent le cristallin et fournissent une correction complémentaire de la vision grâce à plusieurs zones de mise au point, ce qui résout les troubles de la réfraction comme la presbytie. Elles possèdent au moins deux zones de mise au point et sont conçues pour réduire la dépendance aux lunettes de lecture.
 
Les LIO toriques peuvent améliorer la situation des patients astigmates. Sur de nombreux marchés, les LIO toriques sont disponibles en version monofocale et multifocale.
 
On estime que plus de 20 millions d'opérations de la cataracte sont réalisées chaque année dans le monde, et ce chiffre devrait atteindre les 32 millions d'ici à 2020. La perte d'acuité visuelle des suites d'une cataracte peut être traitée en procédant à une ablation chirurgicale du cristallin atteint pour le remplacer par une LIO. Cette chirurgie est l'une des interventions les plus « rentables » qui soient ; de fait, après l'intervention, plus de 98% des patients signalent une amélioration de la vision.
 
Rappelons une fois encore que la cataracte est l'affection ophtalmique liée à l'âge la plus fréquente et la première cause de cécité évitable. Les chiffres de l'année 2010 indiquent que la cataracte provoque une cécité chez environ 20 millions de personnes dans le monde (51% des cas de cécité dans le monde). Le nombre de cas de cataracte augmente en flèche après l'âge de 65,8 ans. En 2010, dans le monde, 524 millions de personnes étaient âgés de plus de 65 ans.





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Octobre 2018 - 01:00 Grande enquête pour les vingt ans du Viagra