Sommaire
Article publié le 09/02/2021 à 09:11 | Lu 1119 fois

Toulouse : des squatteurs occupent la maison d'un vieil homme




Un vieil homme âgé de 88 ans, ne peut pas vendre sa maison squattée depuis des mois par une famille qui ne pourra pas être expulsée avant la fin de la trêve hivernale, qui a été repoussée au 1er juin. La vente de son bien devait servir à financer son entrée en maison de retraite pour y rejoindre sa femme.


Ce n’est clairement pas la première fois que cela arrive à une personne âgée… A Toulouse (Haute-Garonne), la maison d’un octogénaire -88 ans- est squattée depuis le mois de septembre par une famille qui s’est discrètement mais surement installée dans le logis du vieux monsieur.
 
Ce genre de fait divers devient de plus en plus courant. L’histoire est quasiment toujours la même. Une personne âgée doit s’absenter de chez elle pour raison de santé, pour voir de la famille ou pour entrer en maison de retraite et des squatteurs sans foi ni loi, s’installent tranquillement et souvent durablement, dans le logement de l’ainé qui a eu le malheur de s’absenter de chez lui pendant quelques temps.
 
C’est exactement ce qui est arrivé à Roland. Ce dernier était partir vivre à Albi pour se rapprocher de sa femme vivant dans une maison de retraite du coin. Pendant son absence, une famille a changé les serrures (un grand classique) et s’est installée dans la petite maison de cette personne âgée.
 
Or, le vieil homme comptait sur la vente de son bien pour aller vivre en EHPAD avec sa femme. Certes, la justice a tranché en faveur de l’octogénaire assez rapidement. La famille doit quitté les lieux, mais pas avant la fin de la trêve hivernale qui cette année, exceptionnellement, aura lieu le 1er juin (vs le 31 mars habituellement).