Sommaire
Article publié le 19/02/2019 à 09:05 | Lu 940 fois

Top 10 des départements où l'on recherche le plus le mot Viagra

Dans quel département cherche-t-on le plus le mot Viagra ? Le site Internet Newpharma, pharmacie en ligne en France et en Belgique, s’est penché sur la question. Paris arrive en premier loin devant les autres départements... L’étude s’est basée sur les recherches liées aux mots « viagra » et « impuissance » ces 12 derniers mois. Détails.


Top 10 des départements où l'on recherche le plus le mot Viagra
Le Viagra a célébré l’année dernière ses vingt années de bons et loyaux services. Avec ses 65 millions d’ordonnances et ses milliards de pilules vendues dans le monde, ce médicament contre la dysfonction érectile a fait sauter le tabou de l’impuissance et a révolutionné la sexualité, notamment celle des seniors.
 
Selon un sondage IFOP réalisé fin 2018, pratiquement les deux-tiers (64%) des hommes ont été confrontés un jour ou l’autre à des troubles de l’érection. On considère actuellement que 31 millions d’hommes européens seraient concernés par ce problème et on estime qu’ils seront 43 millions en 2025 (compte tenu du vieillissement de la population).
 
Selon cette étude, le plus grand nombre de recherches du mot viagra revient à la capitale française, Paris avec en moyenne 6.600 recherches par mois soit 12,61% des requêtes. Les départements du Nord (59) et du Rhône (69) se retrouvent ex-aequo à la deuxième position mais loin derrière tout de même (3,63%).
 
Suivis par La Seine-Saint-Denis (93) et Les Bouches-du-Rhône (13) qui se partagent la troisième place du classement avec 1.600 recherches mensuelles (3,06%). En numéro quatre, le Val-de-Marne (94), la Gironde (33) et les Hauts-de-Seine (92) obtiennent chacun un résultat mensuel de 1.300 (2,48%). Et en cinquième position le Val-d’Oise (95) et le Pas-de-Calais (62) comptabilisent chacun 1.000 recherches par mois.
 
Concernant le mot « impuissance », l’ordre du classement ne diffère pas –assez logiquement d’ailleurs- de celui du mot « viagra ». En revanche, certains départements changent de position. Avec 590 recherches par mois (12,45%), le département Parisien reste celui qui s’y intéresse le plus. Arrive en deuxième le Nord (59) qui compte 210 recherches (4,43%) suivi du Rhône, 170 (3,59%).
 
Cinq départements (Seine-Saint-Denis, Bouches-du-Rhône, Val-de-Marne, Gironde et Hauts-de-Seine) occupent la quatrième place avec un score mensuel de 140 (2,95%). On retrouve une nouvelle fois ex-æquo, à la cinquième position le Val-d’Oise et le Pas-de-Calais, qui comptent 90 recherches chacun par mois (1,90%). Ce nombre de recherches concerne bien évidemment Newpharma et ne comprend pas les recherches effectuées plus globalement par les Internautes sur le web.
 
Sur les douze derniers mois, le terme « viagra » représente 1,83% des recherches sur le site de Newpharma, il arrive ainsi en 25ème position des termes les plus recherchés. Or, ce médicament ne s’achète pas sur Internet car il est vendu sur prescription (une enquête de Newpharma en 2016 révèle que 40% des personnes ne savent pas que la vente en ligne de médicament sur ordonnance est interdite).
 
Comme le rappelle Aline Légipont, pharmacienne chez Newpharma, « le viagra peut entraîner des effets secondaires, son utilisation est déconseillée chez certains hommes car il peut provoquer de l’hypotension, de l’hypertension, ou encore des problèmes cardiaques. Ce médicament fait l’objet de contrefaçon, ce qui peut s’avérer extrêmement dangereux. Il est essentiel de ne jamais acheter de médicaments vendus sur ordonnance via Internet et de toujours se diriger vers le site internet d’une pharmacie reconnue par l’ANSM ».
 
Avant d’entrer plus dans le détail, rappelons que le Viagra a été mis au point par les laboratoires Pfizer presque par hasard. En effet, à l’origine, le citrate de sildenafil (principe actif du Viagra) était un traitement mis en place pour traiter… les angines de poitrine !  
 
Mais les malades qui testaient ce traitement ne voulaient pas rendre les médicaments restants parce que l'un des effets secondaires était d'avoir des érections qui étaient plus fortes et qui duraient plus longtemps. La nouvelle s’est alors répandue comme une traînée de poudre.
 
Depuis six ans, ce produit est disponible sous forme de génériques. Notons également qu’il existe deux gros  concurrents au Viagra, le Cialis et le Levitra.
 
En France, la vente de médicaments sur ordonnance sur Internet est interdite. L’unique façon de récupérer ces médicaments est de présenter l’ordonnance médicale dans une pharmacie physique.
 
D’après l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé), plus de la moitié des médicaments achetés illégalement sur Internet sont des faux ! Lors de l’opération Pangea en 2018, Interpol a saisi dix millions de doses de médicaments illégaux et contrefaits à travers le monde dont 87% de viagra de contrefaçon.

Pour rappel : comment distinguer un « vrai » site de vente d’un « faux » ?
- Vérifier que le site a des « Conditions Générales de Vente » ;
- Vérifier que le site a des mentions légales ;
- Vérifier la sécurisation du site : lors du paiement, une architecture https:// garantit la sécurité de la transaction ;
- S’assurer de la bonne orthographe du site ;
- Vérifier la présentation ;
- Vérifier la fiabilité des réseaux sociaux (cliquer sur les onglets et s’assurer que les dernières publications sont récentes, que les logos sont cliquables et actifs) ;
- Vérifier les avis d’utilisateurs (ils ne doivent pas sembler trop idylliques et, s’il y a des photos, il faut se méfier de celles qui semblent représenter des mannequins qui prennent la pose) ;
- Vérifier qu’on n’est pas redirigé vers d’autres sites (lors du paiement, notamment) ;
- Vérifier la cohérence des prix et des réductions (si toutes les réductions sont les mêmes et si les prix sont inférieurs à la moitié du prix sur le site officiel de la marque, ce n’est pas fiable).