Sommaire
Article publié le 19/11/2020 à 01:00 | Lu 446 fois

Tierra Madre et Cihuatan : Guatemala Rum ou Ron del Salvador




Rhum, Ron ou Rum, autant d’appellations pour dénommer un bon vieux rhum en fonction de ses origines géographiques.


Des Antilles françaises où il s’agit d’un jus de cannes à sucre fraîchement pressées, on a le Rhum ; des Antilles anglaises qui utilisent le sucre de mélasse en provenance de la Guyana ou de Belize en complément de la production jamaïcaine, on a le Ron.
 
Le Venezuela, Panama, le Salvador et le Guatemala utilisent quant à eux le sirop vierge qui est du jus de cannes chauffé et concentré pour nous offrir le Rum.
 
Intégré à de nombreux cocktails, utilisé en pâtisserie et dans de nombreux desserts, le rhum est l’élément indispensable dans le bar d’un particulier.
 
Ne serait-ce que pour confectionner de solides grogs à la mauvaise saison. Nous vous proposons aujourd’hui, de découvrir un rum du Guatemala, le Tierra Madre et un ron du Salvador, le Cihuatan.

Avec une robe pâle, le Tierra Madre avec un nez très gourmand de pâtisserie offre une bouche de fruits confits, de caramel et de vanille. Elégant et tonique sans être rude, il s’accordera parfaitement avec certains cocktails et se marie parfaitement avec la délicatesse d’un baba.
 
Avec le Cihuatan Indigo, on oublie l’aspect pâtisserie du précédent. Ce rhum salvadorien à la robe dorée et parfumé avec discrétion, léger en alcool n’écrase pas la bouche. Agé de huit ans il se laisse dominer et sera le compagnon idéal pour accompagner des cigares comme des D4 ou des 54 de Quai d’Orsay. A déguster pur ou sur de la glace.
 
Joël Chassaing-Cuvillier




Dans la même rubrique
< >

Mercredi 25 Novembre 2020 - 01:00 Vins : de biens belles bouteilles pour Noël

Vendredi 13 Novembre 2020 - 01:00 Cortoisie : la France, terre de whysky

Mercredi 28 Octobre 2020 - 01:00 Le Gin Purple chez Odevie