Sommaire
Article publié le 03/03/2020 à 01:00 | Lu 1924 fois

Sur les traces des princes et des rois : les châteaux mosellans de l'Allemagne Romantique




Rappelons que l’Allemagne Romantique possède non seulement une culture viticole de plus de deux siècles, mais aussi un paysage fluvial spectaculaire. A l’occasion de quelques jours de vacances en amoureux, vous devriez partir à la découverte de la Rhénanie-Palatinat, l’endroit idéal qui associe culture et architecture. En voiture ou en train, cette région d’outre-Rhin n’est jamais très loin de la France.


Alors que dans la vallée, les petits villages viticoles et les villes mosellanes incitent à la promenade, les vestiges des châteaux autrefois fortifiés veillent sur les hauteurs de la Moselle, le fleuve. Ils sont les témoins d’une époque où chevaliers, rois et princes participaient à la politique européenne.
 
Ces temps sont révolus, mais il reste des traces… Parmi elles, l’impressionnant Château d’Eltz, vieux de plus de 900 ans, qui n’a pas été détruit et qui représente un bien culturel de renommée internationale. C’est aujourd’hui, l’une des rares fortifications qui ne pourra jamais plus être conquise.
 
Chaque année, d’avril à novembre, le comte et la comtesse y présentent leur « conte de fées transformé en pierre ». Vous souhaitez une visite guidée en français ? Pas de problème ! La brochure « My Mosel Journey » contient de nombreux conseils pour découvrir les châteaux et villages mosellans.
 
Randonner dans la vallée du « Wilden Endert » offre une expérience unique de la nature. Au pied des ruines du château de Winneburg, une route de 20km mène à l’imposant château impérial de Cochem. Les randonneurs arrivent à destination après avoir suivi les méandres naturels de la vallée de la Moselle, au cœur d’un paysage romantique et sauvage, décoré de sentiers et de ponts en bois.
 
À la fin du voyage, les marcheurs les plus attentifs pourront peut-être comprendre ce qui a motivé les rois et les princes à s’installer ici, sur cette terre.
 
Le Mont Royal : démonstration de la puissance du Roi Soleil ou peur transformée en pierre ? Le plus bel exemple, ce sont les ruines de la forteresse Mont Royal, qui dominent Traben Trarbach, sur la colline de la péninsule.
 
C’est Louis XIV, le Roi Soleil en personne qui, dans le cadre de sa politique d’annexion en 1687, l’a faite construire pour servir de base à son expansion vers l’est. L’ingénieux maître d’œuvre du Roi et meilleur architecte militaire de l’époque, le fameux Sébastien Le Prestre de Vauban, a conçu cette immense forteresse, unique en son genre.
 
Il y a maintenant 300 ans, elle pouvait accueillir 12.000 hommes et jusqu’à 3.000 chevaux. Aujourd’hui, il n’en reste plus que quelques ruines, car les Français eux-mêmes l’ont à nouveau détruite en 1698, suite à la Paix de Rijswijck, pour qu’elle ne tombe pas entre les mains des Hollandais ou des Anglais. Toutefois, ce lieu historique particulier mérite d’être visité.
 
La région de Bernkastel-Kues dispose quant à elle de deux lieux particuliers où les visiteurs peuvent, encore aujourd’hui, se sentir comme des rois : les ruines du château de Landshut, qui surplombent la vieille ville et le château de Veldenz, situé dans la vallée.
 
Ces deux châteaux illustrent parfaitement le gout des « porteurs de couronne » qui souhaitaient vivre dans des lieux exclusifs, avec de belles vues (ils auraient d’ailleurs eu tort de s’en priver) ! Sans compter que leurs résidences disposaient de superficies incroyables.
 
De fait, à l’époque, le château de Veldenz était le plus grand château de Moyenne-Moselle. Mais les temps ont bien changé, et de nos jours, même les simples visiteurs peuvent profiter de ces propriétés magnifiques.