Sommaire
Article publié le 29/10/2021 à 09:29 | Lu 1702 fois

Suisse : un tiers de la population active est âgée de 50 ans et plus




Selon un récent communiqué de l’Office fédéral de la statistique (OFS), en Suisse, plus du tiers (33,5%) de la population active avait 50 ans ou plus en 2020. Voici les grandes lignes de cette nouvelle étude concernant le travail des seniors chez nos voisins suisses.


Photo Kostas Fotiadis on Unsplash
En 2020, la Suisse comptait 1,654 million de personnes actives de 50 ans ou plus (âge de la « seniorité » dans le monde du travail), soit un tiers (33,5%) de la population active totale, une part qui a progressé par rapport à 1991 (24%).
 
Selon l’OFS, ce vieillissement serait dû à l’arrivée à l’âge de la cinquantaine des générations du baby-boom (personnes nées entre 1945 et 1964). En 2020, le nombre de personnes de 65 ans ou plus pour 100 personnes actives de 20 à 64 ans a atteint 35,7, en forte hausse par rapport à 1991 (28,2).
 
Toujours selon cette étude de l’OFS, l’an passé, 81,4% de la population de 50 à 64 ans était active, contre 70,9% en 1991. Cela est dû à la forte progression du taux d’activité des femmes qui est passé de 53,4% en 1991 à 75,6% en 2020 vs 90,1% à 87,2% pour les messieurs.
 
En comparaison européenne, la Suisse faisait partie avec la Suède (86%), l’Islande (83,6%) et l’Estonie (81,3%) des pays dans lesquels plus de huit personnes sur dix de 50 à 64 ans étaient actives (moyenne de l’Union européenne: 70,3%). Par ailleurs, il convient d’ajouter que plus d’une personne sur six (17,8%) de 65 à 74 ans restait encore active professionnellement en Suisse (vs 19,7% en 1991).
 
Les 50-64 ans sont 40,3% à travailler à temps partiel contre 35,2% chez les 25-49 ans. On note aussi que la main d’œuvre de 50 ans et plus est surreprésentée dans les branches « transport et entreposage », « administration publique » (34,5%) et « agriculture et sylviculture » (34,4%.
 
Toujours selon cette étude, en 2020, le taux de chômage était plus faible chez les personnes de 50 à 64 ans (4%) que chez les 25-49 ans (4,7%). D’autre part, près de la moitié (48,9%) des chômeurs de 50-64 ans recherchait un travail depuis plus d’une année. En comparaison internationale, le taux de chômage des 50-64 ans se situait proche du milieu du classement des pays (moyenne de l’UE: 5,1%).
 
En 2020, près d’un senior sur cinq (18,6%) était non actif. Et Un cinquième d’entre eux serait prêts à travailler dont une grande majorité dans un délai d’un mois. Toujours selon l’OFS, l’âge moyen à la sortie du marché du travail se montait à 65,2 ans en 2020 (hommes: 65,6 ans; femmes: 64,9 ans).  Et  c’est dans la branche « agriculture et sylviculture » où la main d’œuvre reste le plus longtemps active (sortie à 67,5 ans). En revanche, l’âge moyen à la sortie du marché du travail s’élève à 62,8 ans chez les personnes actives dans la branche « activités financières et assurance ».
 
Toutes professions confondues, le salaire mensuel moyen des 50 à 64/65 ans s’élevait à 7.341 francs en 2018 en progression de 7,6% en l’espace de dix ans. Celui des femmes à partir de 50 ans reste inférieur à celui des hommes, mais les différences salariales se sont réduites entre 2008 (20,4%) et 2018 (16,1%).





Dans la même rubrique
< >