Sommaire
Article publié le 12/12/2018 à 04:04 | Lu 3310 fois

Suisse : favorise l'emploi des seniors pour pallier le manque de main d'oeuvre

En Suisse, une récent étude du cabinet Deloitte estime que favoriser l’emploi des seniors pourrait être une solution au manque de personnel dans les entreprises helvétiques, mais que par ailleurs, cette option doit être accompagnée d’un changement de perception -négative- des responsables d’entreprises envers cette classe d'âge…


Voici une étude d’un grand cabinet suisse, Deloitte, qui nous montre, une fois encore, l’intérêt de favoriser l’emploi des seniors… Notamment, dans un contexte de pénurie de main d’œuvre qui devient de plus en plus préoccupant chez nos voisins helvètes. Une situation qui ne devrait pas s’arranger dans les années à venir avec le vieillissement « programmé » de la population.
 
Pour pallier ce manque de personnel présent et futur, il existe pourtant des solutions… Et parmi elles, celle de favoriser l’emploi des seniors. Oui mais voilà, tout comme chez nous en France, les préjugés envers cette classe d’âge ont la vie dure…
 
Les seniors coutent trop chers, les seniors ne sont pas flexibles, les seniors ne savent pas s’adapter, les seniors ne connaissent pas les nouvelles technologies, les seniors ne savent pas travailler avec les jeunes, etc. Cela fait déjà une quinzaine d’années que des études et des sondages paraissent sur le sujet, avec à chaque fois, peu ou prou les mêmes résultats. Les seniors ne sont pas comme on l’imagine !
 
Cette dernière étude de Deloitte montre donc, comme d’autres d’ailleurs, que les plus de 55 ans sont les salariés les plus motivés parmi toutes les tranches d'âge (85%) étudiées et que plus du quart (27%) des 50 ans et plus espèrent continuer à travailler après la retraite, surtout lorsqu'ils sont très qualifiés. Bref, que ces quinquas et plus qui ont encore une quinzaine d’années devant eux à travailler, sont parfaitement en phase avec les besoins du marché !
 
Selon Mme Denk, responsable de cette étude pour Deloitte, il faut que les entreprises changent leur point de vue, car se focaliser uniquement sur la main d'oeuvre plus jeune serait commettre une erreur stratégique… On est bien d’accord. Et ce qui est vrai en Suisse l’est également en France. Il va bien falloir, un jour ou l’autre, que les responsables RH comprennent l’intérêt d’embaucher des salariés seniors…