Sommaire
Article publié le 29/10/2018 à 01:00 | Lu 953 fois

Sport et arthrite : quelles solutions ?

En cas d’arthrite, maintenir une activité physique respectueuse des articulations peut soulager la douleur, améliorer la mobilité et avec elle, l’humeur et la qualité de vie ! Le point avec l'Association française de chiropraxie.


Quels sports pratiquer en cas d’arthrite ? 
De nombreuses activités physiques sont compatibles avec l’arthrite. Il convient néanmoins de favoriser les sports à faible impact sur les articulations. On pense notamment à la marche rapide, au vélo, à la natation, ou à la gymnastique aquatique.
 
En fonction de votre état, il convient de privilégier 75 minutes d’activité intense ou 150 minutes d’activité de faible intensité par semaine. En complément de ces activités, il est également important de renforcer sa musculature. Chaque semaine, deux séances d’exercices avec des poids, pour le haut du corps, et des bandes de résistance, pour le bas du corps, sont nécessaires.
 
Si vous débutez, il est essentiel d’être accompagné par un professionnel qui saura guider vos mouvements pour ne pas vous blesser.
 
Travailler sa souplesse s’avère également essentiel. Ainsi, le stretching et le yoga sont recommandés. Ils permettent de maintenir une bonne amplitude de mouvement qui facilite la réalisation de tâches quotidiennes parfois rendues difficiles par l’arthrite. Enfin, les exercices d’équilibre, trois fois par semaine, comme la marche à reculons ou le maintien sur un seul pied préviennent les risques de chute liés à l’arthrite.
 
Que faire si j’ai mal pendant ou après l’exercice ?
Il est tout à fait normal de ressentir des douleurs ou de constater que vos articulations gonflent lorsque vous commencez un nouveau programme d’activité. Cela peut prendre jusqu’à six à huit semaines avant que vos articulations s’habituent à votre activité. Il convient néanmoins de tenir compte de ces douleurs.
 
Jusqu’à ce que vos douleurs s’atténuent, modifiez votre programme d’activité en diminuant le nombre de séances hebdomadaires ou en raccourcissant chacune d’elles. Vous pouvez aussi essayer une autre activité, plus respectueuse de vos articulations. Passez par exemple de la marche à la gymnastique aquatique.
 
Assurez-vous de ne pas avoir une activité trop intense, vous devriez pouvoir tenir une conversation pendant que vous faites vos exercices. Consultez votre chiropracteur si votre douleur est aiguë et constante, si elle vous conduit à boiter, si elle dure plus de deux heures après l’exercice et empire la nuit, si elle ne s’atténue pas avec le repos ou la glace, si vos articulations gonflent fortement, qu’elles chauffent ou rougissent.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Novembre 2018 - 01:00 Combattre la fatigue avec la chiropraxie