Sommaire
Article publié le 10/05/2021 à 08:47 | Lu 4777 fois

Souvenirs en bataille : un manga sur la perte d'autonomie




Les Petits Frères des Pauvres se sont associés à la maison d’édition Akata pour la sortie de Souvenirs en bataille, un manga autobiographique de Shikabane Sensei publié le 22 avril 2021. À travers son œuvre, l’auteur témoigne de son rapport à sa grand-mère avec qui il a grandi, qui vit dans la précarité et qui semble montrer des signes de perte d’autonomie.


© Shikabane Sensei 2018 / KADOKAWA CORPORATION
Depuis une dizaine d’années, de plus en plus de bandes dessinées mettent en scène des personnes âgées. De la dépendance aux amours seniors en passant par les maisons de retraite, les thèmes sont variés et traités sous le signe de l’humour, de la tendresse, de la réalité, etc.
 
Il en sort quasiment une par mois… Little Joséphine, les jours d'oubli, Anatole & Léontine, Ma vie à t'attendre, Le plongeon, Mr Vadim, On se reposera plus tard, etc. Cette fois-ci, il s’agit d’un manga autobiographique, soit, une bande dessinée japonaise.
 
« Si ce projet a été décalé à cause de la situation sanitaire, il est aujourd’hui, plus que jamais, cruellement d’actualité car la crise a accentué la situation d'isolement et de précarité de nombreuses personnes âgées » souligne Bruno Pham, directeur éditorial des éditions Akata
 
Dans ce manga, l’auteur Shikabane Sensei, qui n’a jamais connu sa maman, témoigne de son rapport à sa grand-mère avec qui il a grandi. Abandonné par son père, c’est aux côtés de sa mamie qu’il vivait, enfant, dans la pauvreté.
 
Mais grâce à la bonté de cette dernière, malgré un quotidien difficile et les propos blessants de ses camarades, il a réussi à grandir et se construire. Devenu adulte, il croyait enfin pouvoir profiter de la vie. Hélas, quand sa grand- mère semble montrer des signes de démence, l’auteur ne sait pas comment réagir...
 
C’est probablement la première fois qu’un manga traite de ces problématiques, à savoir, la démence sénile. Pour chaque exemplaire vendu (jusqu’au 31 octobre 2021), les éditions Akata reverseront 5% des recettes générées à l’Association les Petits Frères des Pauvres.
 
« La sortie de ce livre donne une possibilité de réunir les générations et contribue au changement de regard sur la vieillesse » précise de son côté Yann Lasnier, délégué général des Petits Frères des Pauvres. Un peu de lecture pour une bonne action.